Âgé de 18 ans, Ismaël Bah, qui avait reçu 2 balles à l’abdomen hier à Hamdallaye (Gnari Wada), lors du retour des manifestants, a succombé à ses blessures à l’hôpital Donka. Son corps a été déposé à la morgue d’Ignace Deen par les médecins du CHU Donka, accompagné de deux cadres de l’UFDG, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place ce jeudi, 21 septembre 2017.

Originaire de Daka (Labé), le défunt venait de décrocher son BEPC et vivait avec sa maman au quartier Kabalaya, à Hamdallaye. Ayant perdu son père il y a quelques années, Ismaël Bah laisse ainsi une maman (Safiatou Diallo) inconsolable, ses quatre frères et sa sœur (tous de la même mère) très émus.

A rappeler que le regretté Ismaël n’a pas été le seul à avoir été blessé hier. Il y a aussi Ibrahima Chérif Haïdara, qui est élève en 10ème année au collège Koloma, qui a reçu des balles au niveau de ses fesses ; Mamadou Guêto Diallo, élève en 9ème année, qui a son pied cassé suite à un accident de voiture au niveau de Hamdallaye ; et, Ibrahima Kolon Barry, étudiant en Licence 2, option Lettres Modernes à l’université de Sonfonia, qui a une fracture crânienne. Tous sont actuellement en surveillance médicale à l’hôpital de Donka où Elhadj Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne et sa femme, Hadja Halimatou Dalein Diallo, se sont rendus juste après l’annonce du décès.

Interrogé par Guineematin.com, le trésorier de l’UFDG a rassuré sur les 17 accidentés, il ne reste plus que 3 personnes à l’hôpital de Donka. Les autres ont reçu les premiers soins et sont rentrés en famille. « La directrice générale du CHU Donka, Madame Fatou Siké Camara avait pris toutes les dispositions pour la prise en charge rapide des victimes », précise Maladho Diallo.

De l’hôpital Ignace Deen, Mamadou Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622680041