Ministre de la Sécurité et de la protection civile, Mahmoud CisséUn jeune d’une vingtaine d’années est mort ce matin (mardi 23 décembre 2014) à la maison centrale de Coronthie, révèle à Guineematin.com une source généralement bien informée. « Je ne connais pas son nom, mais son sobriquet « Brique » qu’on dit avoir été condamné à 18 mois pour tentative de vol de téléphone portable, il y a plus d’un an », précise la source qui s’est confiée à Guineematin.com, peu après ce décès.

Selon nos informations, plusieurs détenus souffrent. « J’ai même l’impression qu’il y a une infection qui enfle la partie intime de certains malades dont certains ne peuvent même plus marcher », dit-on à Guineematin.com, avec des précisions comme le manque de soins généraux pour les prisonniers. « Il n’y a que les riches qui peuvent se faire soigner, puisqu’on demande beaucoup d’argent à l’infirmerie. Donc, pour ceux qui n’ont pas de moyens, ils sont sûr d’une chose, la mort les guette… », explique notre source.

Les faits finissent-ils par donner raison à Abdourahmane Bakayoko ?

Détenu à cause des propos jugés injurieux à l’égard du chef de l’Etat, l’opposant a adressé, samedi dernier, un courrier à Guineematin.com pour attirer l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les conditions « inhumaines » de détention des prisonniers en Guinée.

Dénonçant à la fois la corruption (des juges et avocats), la vente et la consommation de la drogue en prison, le président du parti « Les Démocrates guinéens » avait également décrit les dures conditions dans lesquelles les prisonniers guinéens purgent leurs peines. Le jeune leader politique a également dénoncé le silence et l’inaction du président (qu’il a appelé « grand-père », sans doute à cause de leur écart d’âge), Alpha Condé qui a séjourné dans cette prison…

A relire : http://guineematin.com/2014/12/20/un-prisonnier-politique-ecrit-a-guineematin-les-detenus-sont-des-marchandises-pour-les-magistrats-en-guinee/

Nouhou Baldé

Facebook Comments