image EbolaContrairement au refus de la Guinée d’appliquer la recommandation de l’OMS, le Nigeria, lui, décrète l’état d’urgence et lance un plan d’intervention spéciale…

Le président nigérian a décreté l’état d’urgence vendredi soir. Goodluck Jonathan a également approuvé un plan d’intervention spéciale et le déblocage immédiat de 1,9 milliard de nairas (11,67 millions de dollars).

Par ailleurs, les médecins des hôpitaux publics du Nigeria, en grève depuis le 1er juillet, ont annoncé jeudi la suspension de leur mouvement, eu égard à la gravité de la situation. Une deuxième personne est morte du virus, après avoir elle-même prodigué des soins au premier malade ayant succombé à la maladie dans le pays.

A Lagos, la ville la plus peuplée d’Afrique subsaharienne, avec plus de 20 millions d’habitants, cinq cas confirmés ont été placés en quarantaine. Le ministère de la santé a annoncé qu’il allait établir un contrôle des passagers des lignes aériennes qui quittent le pays pour éviter toute propagation du virus.

Source : le Monde.fr

Commentaires