Le président Alpha Condé a effectué, ce mercredi 10 janvier 2018, une visite du chantier du barrage hydroélectrique de Souapiti, situé dans la sous-préfecture de Tondon, préfecture de Dubréka. La démarche visait à constater l’état d’avancement des travaux de ce barrage d’une capacité de 450 mégawatts. Le chef de l’Etat était accompagné des ministres Kassory Fofana, Tibou Kamara, Cheikh Taliby Sylla et de la direction générale du projet Souapiti, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Arrivé sur les lieux aux environs de onze heures, le président Alpha Condé a assisté à la fermeture du batardeau construit sur le lit du fleuve Konkouré où le barrage est entrain d’être érigé. Prenant la parole pour la circonstance, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, Cheikh Taiby Sylla a expliqué le sens d la fermeture du batardeau. « Cet événement majeur est aujourd’hui de fermer définitivement le Konkouré à une côte de 230 pour pouvoir accélérer la construction du barrage. L’eau ne passera plus par là mais par le corps du barrage que vous avez vu. Cet événement est historique en ce sens que le colon n’a pas pu le construire. La première République n’a pu le faire malgré l’existence d’un ministère du Konkouré. La 2ème République n’a pu faire que Garafiri. L’acte que vous allez poser monsieur le président va permettre de produire 450 mégawatts et de garantir les 240 MW de Kaléta avec 6 milliards de mètre cube d’eau », a expliqué Cheikh Taliby Sylla.

Ensuite, le président Alpha Condé a rappelé les efforts consentis depuis 2010 pour la fourniture de l’électricité aux populations guinéennes. Il a noté cependant que les citoyens ne comprennent pas toujours les raisons des délestages et parle de manipulation. « Nous sommes entrain de revoir la situation d’EDG avec l’achat du carburant. Nous sommes entrain de travailler avec la banque mondiale et d’ci la semaine prochaine les guinéens verront comment certains sabotent. Vous savez, les barrages permettent d’avoir le courant moins cher contrairement aux centrales thermiques. La Guinée a une capacité de 6 000 MW pour l’hydraulique pour ses besoins et même pour les pays voisins. Je suis très cotent d’avoir pu faire Kaléta et aujourd’hui nous sommes à Souapiti et le barrage d’Amaria va commencer. Donc, il y aura 4 barrages sur le fleuve Konkouré », a dit le professeur Alpha Condé.

Après le site du barrage, la délégation est allée inaugurer à quelques kilomètres de là la cité moderne des travailleurs du projet Souapiti. Des bâtiments d’un haut standing construit par CWE (China Water and Energy) pour les expatriés chinois et les cadres guinéens du Projet d’aménagement hydroélectrique de Souapiti.

Selon nos informations, la fin des travaux et le lancement de Souapiti est prévu pour septembre 2019. A partir de cet instant, Kaléta qi est situé en aval pourra fonctionner normalement pour produire en toute saison 240 MW.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin