Comme indiqué dans une précédente dépêche de Guineematin.com, un incendie a été enregistré à Cosa, secteur Fofanaya, dans la nuit de ce mercredi, 21 mars 2018. Cet incendie a malheureusement tué cinq membres d’une même famille dont une femme en grossesse.

Ce matin, le ministre de la Sécurité et de la protection civile, monsieur Kabélé Camara était parmi les premières personnalités à arriver sur les lieux du sinistre. Peu après avoir visité la maison incendiée et vu les corps, le ministre s’est prêté aux questions des journalistes.

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, les propos tenus sur place par le ministre de la Sécurité et de la protection civile, maître Kabélé Camara :

Je suis profondément touché, j’habite aussi ce quartier. Cinq personnes dont une femme en état de famille ; donc, on peut dire six personnes… Je présente mes condoléances à toute la famille et à tous les voisins ici. Je suis aussi de ce quartier. Que Dieu ait leurs âmes, amen !

Les sapeurs-pompiers font de leur mieux, les services de protection privée même font de leur mieux. Quand il y a un incendie, nous courrons vers les lieux du sinistre, nous nous battons.

Mais, voyez que les constructions sont conçues de telle manière qu’à cause des voleurs, à cause des bandits, on se barricade, on met des fers forgés, on met des portes blindées… En cas d’incendie, il fait sombre parce qu’il y a un court-circuit, la lumière est coupée… C’est difficile de s’en sortir.

« La volonté de Dieu est faite », disons-nous souvent. Mais, il faut que nous revoyions tout cela. Les méthodes de construction, les normes de sécurité doivent être observées !

Que Dieu fasse que nous soyons éloignés de tels événements. Et, encore une fois, je suis venu avec le Directeur de la protection civile, les sapeurs-pompiers étaient là. La population a fait de son mieux pour sauver les victimes.

Malheureusement, Dieu en a voulu ainsi. Mais, il faut une grande réflexion sur la protection civile en Guinée.

C’est une problématique. Je pense qu’après l’incendie de Madina, le président de la République a mis en place une commission d’enquête composée de toutes les couches sociales pour que nous puissions identifier les causes de ces incendies, situer les responsabilités, faire des préconisations pour que demain cela ne nous arrive pas souvent
Encore une fois, à tout le quartier, à tout le secteur, à toute la famille des victimes, je présente mes condoléances au nom du président de la République, au nom du Gouvernement et à mon nom personnel, parce que je suis aussi de ce quartier

Propos recueillis par Alpha Assia et Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin