Affrontements à Kourémalé : le maire de Bènkady (Mali) accuse des loubards

9 mai 2018 à 9 09 29 05295

commandant Harouna Traoré, chef de la Douane malienne basée à Kourémalé

Après les affrontements survenus le dimanche, 06 mai 2018 à la frontière guinéo-malienne, le correspondant de Guineematin.com à Siguiri est allé à la rencontre de certaines autorités maliennes pour recueillir leurs avis par rapport à ces affrontements. Ces responsables maliens ont regretté et déploré les violences qui ont fait 63 blessés côté guinéen et d’importants dégâts matériels, accusant des loubards d’être à l’origine à de cette situation.

Lire

Bouréma Condé à Kourémalé : « la frontière est une histoire des blancs »

8 mai 2018 à 19 07 08 05085

Deux jours après les violents affrontements qui ont opposé des guinéens et des maliens, dimanche à Kourémalé, frontière entre les deux pays, le ministre guinéen de l’administration du territoire et de la décentralisation est arrivé ce mardi, 08 mai dans la localité. Le général Bouréma Condé est allé constater les dégâts enregistrés sur place et prôner la paix et l’entente entre les deux communautés concernées, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Siguiri.

Lire

Siguiri : dégradation de l’environnement, drogue et prostitution à Doko

29 septembre 2017 à 13 01 05 09059

Avec une superficie de 2 826 km2 pour 150 012 habitants, dont 75 612 femmes, Doko est l’une des douze sous-préfectures de Siguiri. L’activité principale des citoyens est l’orpaillage. A côté, certains cumulent avec des activités agricoles, d’élevage et du commerce. Des milliers de guinéens et des étrangers, venus des pays d’Afrique de l’Ouest, y travaillent dans l’espoir de trouver de l’or pour une vie meilleure, a constaté l’envoyé spécial de Guineematin.com à Siuiri.

Lire

Doko : plusieurs Bukinabés arrêtés dans les mines et détenus à Siguiri

23 mai 2017 à 20 08 32 05325

Dans l’après midi de ce mardi 23 mai 2017, les étrangers (principalement venus du Burkina Faso) qui pratiquent l’exploitation artisanales de l’or dans les mines de la sous-préfecture de Doko, préfecture de Siguiri, à l’extrême nord-est de la République de Guinée ont été victimes d’arrestation et de saisie des biens, a appris Guineematin.com de source locale, ce mercredi 23 mai 2017.

Lire

Immigration clandestine : 145 jeunes mineurs interceptés à la frontière guinéo-malienne

14 avril 2017 à 21 09 38 04384

Le poste frontalier de Kourémalé, dans la préfecture de Siguiri, au nord-est de la Guinée, est depuis quelques temps le passage favori de nombreux jeunes (en majorité des mineurs) en route pour l’Europe, via le Mali, l’Algérie, le Maroc ou la Lybie. Depuis le début l’année 2017, il y a 145 jeunes mineurs, dont l’âge varie entre 12 et 18 ans, qui ont été interceptés par les agents du commissariat spécial de police de Kourémalé qui patrouille le long de la frontière guinéo-malienne, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Kourémalé (Siguiri) : 27 jeunes âgés de 14 à 17 interceptés à la frontière en une semaine (officiel)

10 décembre 2016 à 18 06 46 124612

immigration clandestineLa route pour ‘’l’eldorado européen’’ continue de séduire les jeunes guinéens en général et ceux de Mamou en particulier. Dans cette ville carrefour et cosmopolite, nombreux sont les jeunes âgés de moins de 18 ans qui tentent, parfois au péril de leur vie, cette aventure très risquée. En moins d’une semaine, vingt-sept jeunes, tous originaire de Mamou et âgés entre 14 et 17 ans ont été interceptés à la frontière avec le Mali par les services du commandant Ahmed Sekou Konaté, commissaire spécial de Kourémalé, a appris Guineematin.com à Mamou.

Lire

Comment Ebola a contaminé le Mali ? « Disparition » d’un médecin suspecté d’Ebola à Kaloum ! Dernières statistiques…

13 novembre 2014 à 9 09 32 113211

Ministère de la Santé, contrôle d'EbolaEbola continue ses ravages humains en Guinée ! Officiellement, il y a déjà près de deux mille (2 000) cas en Guinée avec  mille cent soixante six (1 166) morts ! Et, contrairement aux discours officiels (chaque jour plus rassurant que la veille, alors que la tendance est à l’inverse), mêmes les médecins ne croient pas aux messages officiels sur la maladie, sur les moyens de prévention et de lutte.

Lire