Charlie Hebdo, attentat, Dans son discours au stade de Bonfi ce jeudi 22 janvier 2015, Sidya Touré n’a pas raté le chef de l’Etat guinéen. Dans un pays profondément croyant où les musulmans sont à plus de 90 pour cent, les caricatures du prophète Mohamed (PSL) ne font pas du tout rire. Au contraire ! Plusieurs « manifestants » ayant soutenu Charlie Hebdo dans l’euphorie de l’attentat ont dû expliquer leur présence. 

Pour sa part, le président Alpha Condé ne s’était pas contenté de simples condamnations de l’attentat terroriste. À l’ambassade de France, à l’issue de la marche silencieuse de soutien à Charlie Hebdo, Alpha Condé s’était montré plutôt en phase avec les caricaturistes de l’hebdomadaire satirique français. Alpha Condé « révélera » par exemple avoir travaillé avec les victimes de l’attentat.

Tournant cette affirmation présidentielle en dérision, l’opposant guinéen, Sidya Touré, a « rebaptisé » aujourd’hui le président Alpha Condé, « Alpha Charlie ». Ne se contentant pas de cette caricature, le patron de l’UFR a sérieusement mis en doute les propos du chef de l’État guinéen. « J’étais étudiant à Paris. Mais, je n’ai jamais entendu parler de la présence d’un noir à la rédaction de Charlie Hebdo… », relativise Sidya Touré, laissant entendre que le président Condé s’attribue ainsi des rôles qu’il n’aurait pas joué… À rappeler que même le titre de « Professeur à la Sorbonne » du président Condé est souvent mis en doute par ses adversaires, qui disent n’y avoir pas retrouvé des traces d’Alpha Condé dans cette prestigieuse université française.

Par ailleurs, citant un chapelet de ratés de la gouvernance Alpha Condé, Sidya Touré a dit que le président pourrait bien aller avec l’appellation « Alpha échec ! »…

L’opposition a animé aujourdhui un meeting au stade de Bonfi qui n’a enregistré aucun incident, à la connaissance des reporters de Guineematin.com qui sont encore sur le terrain. Mais, des discours très caustiques ont été livrés par les leaders de l’opposition à leurs militants massivement mobilisés.

Ibrahima Sory Diallo, Yacine Sylla, Fatoumata Kéita et Abdoulaye Oumou sont encore sur le terrain pour mieux vous informer

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin