Fodé Oussou FofanaLe Président du Groupe parlementaire des Libéraux Démocrates, l’honorable Docteur Fodé Oussou Fofanah, était ce dimanche 7 juin 2015, au Centre Culturel Dota Seck de Dakar, face à la presse sénégalaise et internationale, en présence d’une foule indescriptible de militants et sympathisants de l’Opposition Républicaine, pour dire ses vérités sur les réalités sociopolitiques et économiques de la Guinée, notamment le très controversé chronogramme électoral établi par la CENI et les multiples dysfonctionnements liés à la révision exceptionnelle des listes électorales.

Devant une immense foule en liesse, manifestement acquise à sa brillante communication teintée d’humour et de fermeté, Docteur Fodé Oussou Fofanah s’est d’abord évertué à dénoncer ce qu’il appelle « la peur qui hante Monsieur Alpha Condé en raison des mauvaises conditions de son élection à la magistrature suprême du pays », augmentée du « son bilan catastrophique et de ses promesses non tenues qui ne lui concèdent aucune chance de réélection en 2015 ».

Fodé Oussou FofanaSous les ovations nourries de ses militants, Docteur Fodé Oussou martèle : « Alpha a peur d’aller aux élections sachant qu’il n’a aucune chance de le gagner si celles-ci sont libres, crédibles et transparentes. Le hic est qu’il est actuellement handicapé par l’amateurisme de son gouvernement, le repli identitaire qui gangrène le pays sous son magistère, le massacre des militants de l’opposition à la faveur de manifestations pacifiques concédées par la Constitution, les innombrables malheurs enregistrés depuis son investiture jusqu’à nos jours, notamment l’absence en deux ans consécutifs de pèlerins guinéens à la Mecque, la précarité accentuée des conditions de vie des Guinéens, les élucubrations de la CENI en violation flagrante des dispositions légales et règlementaires, etc.»

Pour toutes ces raisons, le Vice-président de l’UFDG ne masque pas son amertume. « Toutes les manœuvres dilatoires sont actuellement en cours pour saboter la révision des listes électorales. C’est dans ce contexte que l’on assiste à l’enrôlement massif de mineurs par-ci, la violation de l’article 19 du Code électoral par-là et plus loin, la rupture planifiée de consommables dans les CARLE. La quasi-totalité de nos ambassadeurs se montrent plus militants du RPG que des diplomates ayant pour mission de servir et de protéger les Guinéens de l’étranger », a-t-il fustigé.

UFDG DakarFace à ce qu’il appelle des « provocations », l’honorable Fodé Oussou hausse le ton et invite ses militants d’exiger le respect de leurs droits par les autorités consulaires. « Il n’y aura pas d’élection présidentielle avant les élections communales et communautaires. Sinon ce serait accompagner Monsieur Alpha Condé dans un processus devant déboucher sur un hold-up électoral que nous légitimerions par ricochet. Alors, ne vous plaignez pas, exigez, par tous les moyens légaux, l’application sans faille des dispositions de l’article 19 du Code Electoral », avertit Fodé Oussou Fofanah, consécutivement aux tracasseries « injustement infligées » aux militants de l’opposition par l’ambassadeur Beau Kéita qui, à l’évidence et en la matière disposait de ses propres « mouchards » à la cérémonie.

C’est dans une ambiance carnavalesque doublée d’un message de satisfaction adressé aux organisateurs du meeting qu’a pris fin le meeting géant animé par un Fodé Oussou Fofanah très réconforté par la qualité de la mobilisation et la sympathie à lui témoignées par les milliers de militants de l’UFDG au Centre Culturel Douta Seck de Dakar, qui accueillera également ce dimanche-nuit le célèbre artiste guinéen MisterX pour un concert en live.

Ben Souleymane, depuis Dakar pour Guineematin.com

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin