Réunion du groupe Libéral-Démocrate : « Nous soutenons Ousmane Gaoual », dit Mouctar Diallo

Ousmane Gaoual Diallo, député uninominal Comme annoncé précédemment, les députés Libéraux-Démocrates se sont retrouvés ce mardi 04 août 2015 autour du dossier qui concerne un de leurs collègues député, Ousmane Gaoual Diallo. A l’issue de cette
réunion qui s’est tenue au bureau du groupe parlementaire, au palais
du Peuple, l’UFDG et s’est alliés ont condamné d’abord « unanimement » l’attitude de leur collègue qu’ils décident aussi de soutenir face à « l’acharnement du pouvoir » contre l’élu.

C’est du moins ce que le député et président des NFD, Mouctar Diallo,
a confié au téléphone de Guineematin.com cet après-midi. « Nous avons tout d’abord condamné unanimement l’acte de Ousmane Gaoual, le fait d’aller agresser Tané. Mais, nous lui accordons notre ferme et entier soutien face à l’acharnement du pouvoir », a dit l’honorable Mouctar Diallo, estimant que si Ousmane Gaoual a commis un délit, ce n’est pas comme ça aussi qu’on doit procéder…

Dans la stratégie de son groupe pour aider l’élu uninominal de
Gaoual, le président des NFD a informé que son groupe parlementaire a voulu s’entretenir avec le président de l’Assemblée nationale à qui il devait être demandé de s’impliquer pour faire annuler la procédure contre le député.

Mais, en réunion du bureau, Claude Kory Kondiano n’aurait pas souhaité recevoir ses collègues de l’opposition. Ce qui entraînera une altercation à l’issue de laquelle Elhadj Diouma Diallo (3ème vice président de l’Assemblée nationale) et Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire- tous deux membres du bureau de l’Assemblée nationale- seront finalement admis…

Le député uninominal de Gaoual est accusé d’avoir blessé l’importateur de véhicules, Mamadou Diouldé Diallo, alias Tané (de Tané Corporation). Ousmane Gaoual est l’un des rares députés qui n’a encore pas reçu son véhicule de l’Assemblée nationale, alors que le prix de ce véhicule est prélevé son ses émoluments.

Ousmane Gaoual Diallo dans le piège qu’il jurait éviter ?

À l’occasion d’un récent entretien téléphonique, après avoir confirmé à Guineematin.com qu’il n’avait pas reçu ce véhicule, le député disait ne surtout pas vouloir en parler. « Si je vous laisse écrire que je n’ai pas reçu mon véhicule de député, vous allez tous faire vos Unes avec ça. Et, sans comprendre l’injustice que je dénonce, on pourrait fausser le vrai débat en me réduisant à quelqu’un qui se plaint pour un bien. C’est pourquoi, je te l’explique juste pour que tu comprennes à quel point on cherche à tuer toute opposition dans ce pays. Comment peux-tu imaginer que dans un Etat normal, qu’on catégorise les gens en critiques et complaisants jusqu’à faire une différence de traitement entre des députés, en estimant que tel est plus critique que tel autre. Donc, on va donner à tel et refuser à tel autre… », expliquait
à Guineematin.com l’honorable Ousmane Gaoual Diallo dans la nuit du jeudi à vendredi.

Nouhou Baldé pour Guineematin.com

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS