Assemblée nationale Après l’ouverture de la session budgétaire  de l’Assemblée Nationale, consacrée à l’examen et l’adoption du projet de loi des finances 2016, Guineemation.com a demandé l’avis de quelques députés  le nombre élevé de député absents et sur la situation la tension politico-sociale qui prévaut actuellement à N’zérékoré.

Pour Lousseiny Fofana, 2ème  Vice-président de l’Assemblée Nationale,  « la session s’ouvre pour se conformer strictement à la loi que nous même nous votons, la constitution exige à ce que la loi budgétaire soit ouverte le 5 octobre. Les députés connaissent tous les raisons de leurs absences. Il y’en a qui sont bien en mission, certains dans des situations un peu particulières et d’autres ont donné des procurations parce que nous sommes en plein période de campagne électorale».

Assemblée nationaleCe parlementaire n’a trouvé aucun inconvénient à l’ouverture de cette session alors que plusieurs députés sont absents de Conakry : « Parce que la campagne présidentielle ne peut non plus reste sans se déroulé et la plus part des députés suivent leur leaders dans le cadre de cette campagne.»

Concernant le douloureux évènement de Nzérékoré, Honorable Fofana estime que « ces affrontement ne doivent pas avoir lieu. Tout ce que nous avons souhaité, c’est d’être dans une démocratie, et que toute les campagnes se passent dans un cadre civilisé, qu’on ne s’agresse pas. Parce que ces histoires politique c’est le ‘’ Sanakhouya’’. C’est ce qu’il faut utiliser. Ça va passer. Nous allons nous retrouver ensemble. Nous sommes inséparables, quel qu’en soit l’élu qui va être là.  Il va être le président  de la république de Guinée, de tous les guinéens. Donc l’affrontement de ce genre est regrettable et nous lançons un appel à tous les citoyens d’éviter de telle situation ».

Assemblée nationale, Anne Marie FofanaDe son coté, Honorable Anne Marie Tofanie, vice-présidente de l’UFDG, estime qu’« il y’avait beaucoup de sérénité, nous allons examiner ce projet de loi dans l’intérêt suprême du même peuple qui nous a élu. Parce que, c’est de discuter voir toute les variantes afin que ça soit la satisfaction de nos électeurs. Par rapport à l’effectif des députés à cette ouverture, beaucoup sont en mission et saches que c’est la période de campagne qui ne finie que le neuf (9), y’a beaucoup d’absents et beaucoup  de malades, ce qui sont présents sont venus».

Pour elle, l’affrontement qui s’est passé à Nzérékoré, est un évènement très regrettable, parce qu’il était question vraiment que la campagne se fasse dans la convivialité. Mais ce qui est arrivé est très triste.  Nous n’étions pas là-bas pour savoir exactement ce qui s’est passé, mais nous déplorons ce qui est arrivé. Il y’a eu beaucoup de cas, il y’a des personnes qui sont sinistrées. Une situation qui n’est pas souhaitable, parce qu’avant la campagne il y’a eu des sensibilisations pour que cela se passe dans la fraternité. Mais si maintenant on se met à casser, à frapper, à tuer c’est regrettable, donc on ne peut que déplorer cette situation», conclu honorable Anne Marie.

Yacine Sylla pour Guineematin.com

Tel : (+224) 628 71 71 56

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin