Bah Oury, fondateur et premier vice-président de l'UFDGSelon des sources généralement bien informées, le président Alpha Condé a rencontré le premier vice-président de l’UFDG, le principal parti de l’opposition guinéenne, Bah Oury, dans la capitale française, ce samedi 31 octobre 2015.

Si on ignore pour le moment le lieu précis où cette rencontre s’est tenue et le contenu exact de l’entretien, on est désormais mieux situé sur ce qui se prépare dans le magma politique guinéen.

D’ailleurs, nos informateurs ont ajouté qu’au cours de cette importante rencontre, il y aurait eu un entretien de cinq à six minutes entre Bah Oury et l’ancien maire de Labé, Elhadj Ibrahima Sampiring Diallo, via le téléphone du chef de l’Etat, aux alentours de 15 H.

Exilé après l’attaque de la résidence privé du président, le 19 juillet 2011 à Kipé, Bah Oury a été condamné lors du procès, ainsi que plusieurs autres personnes comme madame Fatou Badiar, le commandant AOB… Et, beaucoup d’autres militaires sont également détenus dans cette affaire sans même avoir été jugés comme l’ancien chef d’état major de l’armée, Nouhou Thiam, l’ancien préfet de Dubréka, Bondabon Camara et d’autres encore.

On nous a d’ailleurs précisé que lors de la rencontre entre le président Alpha Condé et Diallo Sadakadji à Dakar, ce dernier avait plaidé pour la libération des détenus politiques et le retour de Bah Oury et Tibou Kamara.

C’est donc une véritable grande ouverture qui est espérée et également une gouvernance où le chef de l’Etat se penchera à une réconciliation nationale pour un développement harmonie de la République.

Alpha Condé, siège du RPG, le 24 octobre 2015Il l’avait d’ailleurs annoncé « l’élection est terminée ! On ne dit plus dire qui a voté ou soutenu qui, on doit travailler avec tous les Guinéens », avait annoncé le président Condé, ajoutant vouloir nommer des compétents dans son futur gouvernement.

Les Guinéens unis, solidaires et tournés vers le développement de leur cher pays, c’est évidemment bien possible…

Nouhou Baldé

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin