Touba projet mosquéeDepuis les affrontements meurtriers entre les familles Karambaya et Touraya sur le projet de construction d’une seconde mosquée, le lundi dernier, les habitants de Touba se plaignent d’arrestations arbitraires de plusieurs dizaines de personnes. Ces personnes seraient donc embarquées dans des camions de gendarmes pour être détenues à la gendarmerie de Gaoual.

Dans un entretien téléphonique ce samedi 21 novembre 2015 avec Guineematin.com, Elhadj N’famady Diaby, le porte-parole du Khalife général, a clairement accusé les forces de l’ordre d’avoir opéré des arrestations arbitraires dans la famille Karambaya.

Au totale, Elhadj Diaby a dénoncé l’arrestation d’une cinquantaine de personnes depuis le lundi dernier. ‘‘Dès qu’ils rencontrent quelqu’un dans la rue, soit en allant au marché ou à la mosquée, ils l’arrêtent’’, a-t-il dénoncé.

Sur le mode opératoire de ces arrestations qu’il trouve injustes, le porte parole du Khalife  a cité le cas d’un de ses frères qui a été arrêté hier, vendredi, par abus d’autorité : « il était sorti demander aux gendarmes quel est le sort de son fils qui a été arrêté il y a déjà quelques jours. Alors, lui aussi, ils l’ont mis dans le camion », a-t-il dénoncé.

Pour sa part, Elhadj Aly Diaby, grand mobilisateur et très écouté par la jeunesse de Karambaya, a nommément cité monsieur Souleymane Sow, le préfet de Gaoual, d’en vouloir clairement à la famille Karambaya. Il s’est fixé un nombre de personnes à arrêter qu’il veut atteindre, se plaint-il. Mais, les gendarmes venus de Conakry sont considérés plutôt comme « neutres » par Elhadj Aly.

Joint au téléphone ce samedi 21 novembre, l’inspecteur de police Marthin Guémou, en service à Gaoual, n’a reconnu à Guineematin.com que la détention de treize (13) citoyens de Touba, « présumés fauteurs de troubles » et qui seraient à la gendarmerie de cette préfecture.

Enfin, le préfet de Gaoual n’a toujours accordé la moindre attention aux appels téléphoniques insistants de Guineematin.com pour vérifier auprès de lui certaines de ces accusations et bien d’autres…

De Boké, Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 622 671 242 / 656 464 286

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin