Le président de la nouvelle délégation spéciale de Pita, désigné par l'UFDG, monsieur Mamadou Oury Diallo

Monsieur Mamadou Oury Diallo, président de la nouvelle délégation spéciale de Pita

Dans sa logique d’aller dans la Guinée profonde pour donner la parole à nos concitoyens chez eux et constater les réalités du terrain, Guineematin.com a déployé un de ses journalistes dans quelques préfectures de la Moyenne Guinée, après le retour de celui qui était en Guinée Forestière et en Haute Guinée. Au cours de son entretien avec le président de la nouvelle délégation spéciale de Pita, ce lundi 30 novembre 2015, l’envoyé spécial de Guineematin.com a appris que la société de téléphonie mobile « MTN-Guinée » (Areeba) refuse de payer les redevances qu’elle doit à la commune urbaine.

Mais, à part ce refus de cette société, filiale de la société sud africaine MTN, le président de la nouvelle délégation spéciale de Pita, désigné par l’UFDG, monsieur Mamadou Oury Diallo, a plutôt salué et félicité le travail réalisé par l’ancienne équipe dirigeante de commune urbaine…

« Nous avons trouvé la commune dans un état plus ou moins bon dans la mesure où l’équipe qui était là a posé certains jalons de développement tels que l’assainissement, la construction d’une école primaire dans le village de Ndouyébhe Sally. La même équipe s’est investie pour trouver un lieu approprié où on doit déposer les ordures une fois ramassées dans la commune. Nous pensons que cela est quelque chose que nous devons saluer. Il faut le reconnaître », a-t-il introduit.

A la question de savoir quel montant son équipe avait trouvé dans la caisse, à sa prise de fonction, monsieur Mamadou Oury Diallo a dit: « Ici, nous avons trouvé dans la caisse une sommes de 12 millions qui nous a permis de satisfaire les employés parce qu’il faut les payer régulièrement. Cet aspect aussi est à remercier parce que si ailleurs on parle de difficultés d’ordre financier, au niveau de Pita nous en avons trouvé », a-t-il ajouté.

président de la nouvelle délégation spéciale de Pita, désigné par l'UFDG, monsieur Mamadou Oury DialloS’agissant du budget alloué la commune urbaine de Pita, le président de la délégation spéciale dit n’avoir pas des informations précises. « Nous n’avons pas encore une information précise de la recette qui doit entrer dans la caisse de la commune de Pita. Mais, si c’est la subvention qu’on doit recevoir à partir de l’Etat, il nous a été dit que c’est une somme de 50 millions qu’on doit recevoir après chaque trois mois », a-t-il expliqué à Guineematin.com dans son bureau de la mairie.

Sur les efforts de son équipe pour la mobilisation de ces recettes depuis son installation, Mamadou Oury Diallo a indiqué : « Nous nous sommes d’abord entretenus avec l’administration du marché. Vous savez que c’est au niveau du marché qu’on peut avoir des recettes, notamment à partir des contributions que donnent régulièrement les occupants du marché. Nous nous sommes entretenus également avec le service des impôts qui travaillait correctement avec l’équipe de la commune qui était là pour savoir le nombre de contribuables, les sociétés qui évoluent à Pita, à savoir les deux banques, les stations services. Nous avons eu une situation selon laquelle toutes les informations sont données pour qu’on sache quels sont ceux qui doivent à la commune. Combien se sont acquittés et combien reste-t-il. Sur ce, on s’est dit qu’il faut nécessairement trouver une équipe qui va se charger continuellement à faire le recouvrement. Mais, ce n’est pas encore facile puisque nous n’avons fait qu’un mois de service. Actuellement, nous sommes entrain de faire le contrôle sur l’installation des containers dans le marché ».

Pita, MTN, areeba GuinéeAreeba Guinée refuse de payer les redevances dues à la commune urbaine

Parmi les sociétés qui doivent de l’argent à la commune, le président de la délégation spéciale a cité la société de téléphonie mobile Areeba. « Quand on prend la société Areeba, jusqu’à présent, elle n’a donné aucun sous. Soit une somme de 7 600 000 GNF. Jusqu’ici, on est entrain d’appeler celui qui gère le dossier à leur niveau. Mais, il m’avait dit que ça ne sera fait qu’à partir du 1er décembre ! Sinon, toutes les autres sociétés téléphoniques tels que Orange-Guinée, Cellcom, se sont acquittées. J’ai trouvé que c’était entrer dans les mains des gestionnaires de la commune. Mais, quand à la société Areeba, nous n’avons encore rien vu », déplore-t-il.

L’assainissement comme priorité

Répondant aux questions de Guineematin.com sur les ambitions de son équipe avant les élections communales, monsieur Diallo en fait de l’assainissement de la commune, une priorité. « Nos ambitions sont importantes pour cette commune. Il faut continuer à assainir la ville systématiquement. Au fur et à mesure que la population va croitre, les ordures augmentent aussi. Dans ce cadre, on s’est entretenu avec tous les chefs des quartiers et les hommes de métier », dit-il.

Quand au climat politique, notamment le rapport entre les partis politiques, Mamadou Oury Diallo s’est montré confiant, du moins pour le moment avant de solliciter beaucoup plus de collaboration. « La collaboration est franche dans la mesure où on a une vision commune. Lorsque nous sommes dans la commune ici, bien entendu, chacun vient d’un parti politique. Mais, quand on vient ici, il faut qu’il y ait une synergie d’action parce qu’on a les mêmes ambitions. Nos idéaux doivent être les mêmes, sans partie pris. Il ne faudra pas que cette conception politique nous empêche de travailler la main dans la main. Parce que ceux qui nous ont dit d’être ici nous porte confiance. Il ne faudra pas qu’on soit animé d’une conviction politique jusqu’à empêcher le fonctionnement correct de l’équipe au bénéfice des citoyens », a-t-il conclu.

De Pita, Mamadou Alpha Baldé, envoyé spécial de Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin