Jpeg

Un feu de brousse d’origine inconnue s’est déclaré dans la matinée de ce samedi, 19 décembre 2015, aux environs de 11 H30, à Macinâbhé, un secteur du quartier Fadi, dans la commune urbaine de Labé, a constaté sur place l’envoyée spéciale de Guineematin.com dans la localité.

Ce feu de brousse a coûté la vie à deux personnes, notamment, une femme handicapée, Mariama Sadio Bah, âgée de 45 ans, et son fils de 2 ans, Mamadou Alpha Diallo, qu’elle portait au dos.  Les victimes ont toutes trouvé la mort alors que la pauvre mère tentait de maitriser le feu qui a  finalement pris des proportions débordantes.

« Nous avons aperçu le feu alors que nous étions un peu distants. On était au nombre de trois personnes (le mari de la victime, ma belle-fille et moi)  qui étaient en train d’essayer d’éteindre  le feu pour ne pas qu’il brûle nos concessions. Malheureusement, le feu était intense et nous n’avons pas eu une aide conséquente. La défunte était  donc venue nous aidé à maîtriser le feu. C’est ainsi que le feu a pris le dessus et s’est propagé. Et comme le feu est devenu immaitrisable, nous avons essayé de fuir mais, la femme de mon frère qui est décédé souffre d’une handicape. Vu qu’elle ne peut pas courir, le feu l’a entourée et elle n’a pas pu courir. C’est ainsi qu’elle y est restée avec son enfant qu’elle portait au dos. Notre clôture a également été ravagée par le feu. On a essayé de l’aider mais, nos efforts ont été vains. Nous autres, On a même dû fuir pour ne pas alourdir le bilan. J’en suis sûr que ce feu qui a entraîné ce dégât a été déclenché sur des terrains nouvellement achetés au fêtô, secteur situé entre les quartiers Fadi et Dombi» témoigne Mamadou Alpha Diallo, le beau-frère de la victime.

Informé, le chef de quartier de Fadi s’est directement rendu sur les lieux pour s’enquérir des faits. « J’étais au bureau quand j’ai été saisi sur cet  incident. Au début on m’a indiqué que c’était une maison qui a été incendiée. C’est finalement que j’ai su que c’était un feu de brousse qui causé deux morts. Sur les lieux, on m’a informé que c’est lors de la troisième tentative d’éteindre le feu que la femme et son enfant y sont restés. Et comme cela s’est présenté ainsi, les corps vont être inhumés sur place car ils sont complètement calcinés» précise le chef de quartier, Thierno Abdourahmane Fadi Diallo.

Quant aux sapeurs-pompiers, ils étaient également présents sur les lieux pour secourir les citoyens. « C’est un feu de brousse qui s’est étendu sur environs 3 hectares et quelques mètres. Selon les renseignements, ce n’est pas la première fois qu’un tel feu se déclare ici. Vu les rafales, la femme a été asphyxiée et elle a été ainsi brûlée par le feu avec son enfant. Sur les lieux, notre équipe a essayé d’éteindre le feu. Mais jusqu’au moment où je vous parle, le feu continue à ravager une partie de la forêt.  Selon mes informateurs, ce feu est déclenché depuis 3 jours. Et après constat, les raisons de ce feu restes inconnues» indique   le commandant des sapeurs-pompiers de Labé, Capitaine Mory Kanny Camara.

Selon Diallo Mamadou Oury,  un habitant de cette localité endeuillée, malgré l’appel à temps des sapeurs-pompiers, ces derniers, ont accusé un retard considérable d’une cinquantaine de minutes avant d’être sur les lieux. Qu’arrivés aussi, ces sapeurs-pompiers  ont retardé à  entamer leur travail car ils avaient eu du mal  à allumer leu groupe électrogène. Ce qui selon lui a pris une dizaine de minutes de retard. Un état de fait  qui est une réalité qui n’est pas propre seulement à la commune urbaine de Labé.

A noter que les autorités préfectorales et régionales de Labé, entre autres, le gouverneur Sadou Keita, se sont toutes rendues sur les lieux pour s’imprégner de la situation et présenter leurs condoléances à la famille éplorée.

De Labé, Yayé Aïssatou Diallo pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 620 036 665

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin