imam de CompanyahDans son ce sermon de ce vendredi, 25 décembre 2015, Thierno Abdoul Hamid Baldé, imam de Companyah, commune urbaine de Labé, rappelle les conditions et les exigences de la polygamie, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Après avoir loué Dieu qui impose aux polygames d’être justes et honnêtes entre toutes les qu’ils ont épousées, l’imam de Companyah a rapporté, dans la première partie de son sermon, une parole de Dieu qui commande l’homme d’éviter la polygamie s’il n’est pas convaincu de pouvoir être juste et équitable entre ses épouses : « déjà, une seule femme vous évitera d’avoir une très grande famille que vous ne pourrez pas supporter, en toute franchise et honnêteté. N’abandonnez pas votre femme comme si elle n’était pas là, sous votre responsabilité. Celui qui le fait aura cautionné sa résidence dans l’enfer» a-t-il rapporté.

Il a ajouté que si l’homme habite la concession construite par son épouse, il doit obligatoirement payer le loyer si la femme le réclame.

Dans le même registre, Thierno Abdoul Hamid Baldé rapporte que le Prophète Muhammet (PSL) a dit : « égalisez vos épouses comme sont égales les deux chaussures de votre paire, comme sont égaux les dents d’une peigne. Le nom de celui qui le refuse ne figurera jamais sur la liste des locataires du Paradis.»

C’est ainsi qu’on nous impose de traiter de la même manière, aux mêmes pieds d’égalité nos enfants : « quiconque ne prend pas ses enfants au même pied d’égalité maudit les enfants préférés. Tous vos enfants sont des cadeaux de Dieu. Vous n’avez donc pas à faire une différence entre eux par bêtise» a-t-il rapporté du Prophète Muhammet (PSL) qui a conté cette histoire à ses compagnons : « lors de mon ascension, on ma montré un monsieur paralysé qu’on châtiait et j’ai demandé la cause. J’ai été informé qu’il n’était pas juste et honnête entre ses femmes et ses enfants. Qu’il sera châtié tant que Dieu ne sera pas démis de ses fonctions de Créateur.»

Bob : conditions_exigences_polygamie

Après avoir parlé des devoirs des hommes, il a aussi abordé la question de leurs droits qui sont des devoirs des femmes. Sachant bien que droit et devoir sont des jumeaux.

« Toute femme qui mourrait obéissante à l’égard de son mari va entrer au Paradis» a-t-il rapporté du Prophète (PSL).

A ce niveau, le chef religieux a expliqué l’histoire d’une dame qui a refusé de quitter la concession familiale à l’absence de son mari parti en voyage, même pour aller voir son père tombé malade. Elle a persisté dans cette option même quand son père est décédé. Elle n’a pas assisté aux funérailles. « Que Dieu accorde mon père son Paradis éternel. Mais, je ne bouge pas d’ici avant le retour de mon mari. J’attends ici la clef de mon Paradis, c’est mon mari» avait-elle répondu à ceux qui étaient venus lui annoncé le décès de son père.

Par contre « si une femme vexe son mari, Dieu va se fâcher contre elle, Il va la brûler dans l’enfer » rapporte-t-il du Prophète (PSL).

Aux femmes plaquées avec leurs enfants, l’imam conseille de ne pas s’en faire et d’être patientes et tolérantes : « attendez le jugement dernier. Celui qui a Dieu comme créateur n’a pas à se stresser. Préparez le porte bagages, puisque tout l’autre versant sera vos bagages. »

Bob :   recommandation_aux_femmes_plaquées

Dans le même sermon, l’imam de Companyah a tenu à revenir les femmes préférées et leurs enfants qu’elles n’ont encore rien gagnées. Au contraire, elles perdent dans le futur : « ce sont qui sont brimés aujourd’hui qui vous prendront en charge demain. En toute chose, il faut considérer la fin. Le Prophète Muhammet (PSL) avait été chassé de la Mecque mais rien n’avait changé pour autant. Tout est donné. Tu ne changeras pas les données. Le destin est insondable.»

C’est dans la même lancée qu’il a prévenu les pères de familles injustes : « aujourd’hui tu maltraites les membres de ta famille que tu n’aimes pas. Demain, toi aussi, tu sera châtié dans l’enfer.»

Bob : avertissements_conseils

Comme d’habitude, l’imam de Companyah a conclu son sermon de ce vendredi, 25 décembre 2015, par des invocations en faveur de la fin de l’épidémie de la maladie hémorragique à virus Ebola et d’une bonne gouvernance dans la conduite des affaires publiques de la Guinée.

Bob : Conclusion_Sermon_V25_12_2015

Réalisé par Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin