Pollution des habitations : avis croisés des populations et responsables de «ODHAV STEEL»

ODHAV STEEL MANIFACTURING.JPG1Une société indienne (ODHAV STEEL MANUFACTURING SA Multi-Industries de Fabrique de Fer à Béton), installée à Kénindé, dans la préfecture de Dubréka, est accusée par les riverains de polluer leurs habitations et leur environnement, a appris Guineematin.com, à travers son reporter qui s’est rendu sur place et qui a rencontré les plaignants et les responsables de la société.

Cette unité industrielle qui est précisément implantée à Kènédé plateau (Massaya), dans la localité de Tanènè, depuis janvier 2015, n’a jusqu’à présent rien fait pour les impacts environnementaux et sanitaires sur la population riveraine, a-t-on appris.

« Je reçois des plaintes de la population, depuis deux semaines. Cette société a déversé ici des déchets de l’usine qui polluent tout l’environnement. Les populations étaient obligées de se cloitrer chez elles dans le but d’éviter cette fumée hautement toxique pour leur santé » a expliqué le chef du secteur « Kénédé plateau », monsieur Mohamed Sylla.

Pour l’imam de la localité, cq’est un mépris total de la part du propriétaire de l’usine et des autorités qui ne pensent même pas à préserver leur santé : « en dehors de la fumée, des déchets toxiques qui nous fatiguent ces dernier temps, l’usine même en question est un problème ici. Mon frère, il y a des jours ici, vous ne pouvez pas respirer. Si vous vous hasardez à rester dehors au moment où l’usine dégage assez de fumée, vous risquez de tomber. La fumée est tellement amère que vous ressentez des douleurs aigres au niveau de votre poumon», a dit l’imam, Thierno Idrissa.

Parlant des avantages des différentes industries installées dans leurs localités, l’iman trouve cela minime par rapport aux dommages qu’elles causent : «nous avons six industries installées ici. Mais, vous-même vous avez vu l’état de la route. Nous avons une mosquée ici, malgré nos démarches auprès de ces entreprises, les responsables n’ont rien fait pour nous aider. Rien de la part de ces usines, surtout cette société. Elle est la plus polluante ici. La seule chose qu’on gagne, c’est les petits achats qu’ils font ici et tenez-vous bien, le peu gagné va dans l’achat des ordonnances», se désole l’imam Thierno Idrissa Sow.

Nitin Katarmal, de l'usine ODHAV STEEL MANUFACTURING SA
Nitin Katarmal, de l’usine ODHAV STEEL MANUFACTURING SA avec celui qui nous a servi d’interprète 

Côté usine, l’indien responsable rencontré, monsieur Nitin Katarmal nous a dit d revenir à Conakry, précisément à Kissosso, dans la commune de Matoto pour poser nos questions à monsieur Kémoko Kéita qu’il a dit être le responsable administratif de l’usine.

En nous recevant, monsieur Kémoko Keita, le  responsable administratif de ODHAV STEEL MANUFACTURING SA, n’a voulu ni être filmé, ni enregistré. « L’usine n’a pris aucune disposition concernant l’environnement, mais nous sommes en relations avec le responsable de l’environnement », a-t-il dit.

Au cours de l’entretien, Monsieur Keita Kémoko a minimisé l’impact environnemental des polluants dégagés par son entreprise et a voulu plutôt nous parler des emplois créés par ADHAV STEEL. «Plus de 150 permanents et 60 emplois temporaires sont créés par l’usine. Et, cela est pour le bien être des guinéens », a-t-il dit.

Pour le responsable administratif de la société, « les plaintes des populations devraient être viabilisées par l’Etat ». Mais, il annonce tout de même que «les responsables de la société ont rendez-vous avec les autorités administratives de l’environnement en vue de parler de l’endroit approprié pour les dépôts des déchets de l’usine et du processus ».

Sur le manque d’études environnementales (qui devraient être faites avant l’implantation de la société) et l’unanimité des populations riveraines contre l’usine, Kémoko Keita a laissé entendre : «l’objectif de la société est de créer des relations de cohabitation saine, conformément aux  législations en vigueurs en Guinée », a-t-il reconnu.

À préciser que Guineematin.com a été interpelé par les habitants riverains qui disent être sans force, ni énergie face à la société ODHAV STEEL MANUFACTURING SA qui pollue leur environnement, en dépit de toutes les plaintes restées vaines auprès de l’entreprise qui met en péril leur environnement, et même la santé.

Selon Monsieur Mamady Kaba, rencontré à la Mairie de Dubréka, cette collectivité n’est informée de l’existence d’une société qu’avec les plaintes des populations riveraines des dommages causés par celles-ci.

En attendant une éventuelle intervention des autorités compétentes, les populations riveraines continuent de se lamenter face à cette société qui semble mépriser les très négatifs impacts environnementaux et sanitaires  des déchets qu’elle rejette et dépose près des habitations.

À suivre !

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 848 501/ 656 486 601

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS