Atelier du CNOSCGDans le cadre de la réaffirmation de sa contribution à la définition des grandes orientations et enjeux du développement de la Guinée pour la période 2015-2020, le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC-G), vient de produire un document qu’elle va soumettre bientôt au gouvernement guinéen, a constaté Guineematin.com à travers son envoyé spécial dans la préfecture de Coyah.

Ce document de stratégies d’amélioration des conditions de vie de la population a été élaboré à l’occasion d’un atelier organisé à Coyah, ce mardi 05 janvier 2016, par le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSCG).

Selon le Président de la plate-forme, Dr Dansa Kourouma, ce document doit servir de feuilles de route pour l’ensemble des institutions de notre pays : «Le premier constat est qu’après une période pré-électorale très agitée qui a permis l’élection d’un Président de la République, il est de la responsabilité de la société civile d’analyser la situation socio- politique du pays et de faire des propositions pertinentes, en tenant compte des préoccupations légitimes des populations et leurs aspirations à l’amélioration de leurs conditions de vie. Cette retraite a permis de sortir les grandes lignes de la vision de la société civile pour le nouveau quinquennat qui commence », a dit le président du CNOSCG. Docteur Dansa Kourouma a d’ailleurs annoncé que ce document (qui reflète les préoccupations de nos populations qui ont été analysées par des experts) sera bientôt et officiellement remis au gouvernement.

Dr. Dansa KouroumaCet atelier a permis aussi  de mettre en place un Comité de Suivi Citoyen, afin d’évaluer l’efficacité des politiques publiques qui seront engagées par le nouveau gouvernement. La société civile guinéenne compte ainsi avoir un élément d’appréciation entre le discours politique des dirigeants, notamment le Président de la République et son premier ministre, les entreposés sur le terrain pour qu’en toute responsabilité, ils puissent alerter le gouvernement sur les manquements, les anomalies et les  insuffisances. «Pour moi, si la société civile perd cette qualité, elle n’a plus sa raison d’être. Nous estimons donc que par ce travail, nous donnons des orientations générales à ce gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie de la population », a insisté Dr Dansa Kourouma.

Pour sa part, Monsieur Mamadou Taran Diallo de l’Association guinéenne pour la transparence et Président du Conseil Mondial de PUDESCOPE, a dit que cette rencontre a porté sur tous les secteurs de la vie de notre pays. «On a aujourd’hui un gouvernement, on connaît les besoins pressants et urgent de la population guinéenne, on connaît les priorités de ce gouvernement. Les uns et les autres seront jugés sur leurs  capacités à satisfaire les besoins de la population du pays», a rappelé monsieur Mamadou Taran Diallo.

À rappeler que cet atelier a connu la participation de plusieurs organisations de la société civile dont des centrales syndicales. Les participants ont planché sur des thématiques liées au cadre des investissements, à la sécurité alimentaire, à l’environnement et au développement durable, entre autres.

Rendez vous est donc pris très bientôt pour la remise officielle dudit document au gouvernement de Mamady Youla.

De retour de Coyah, Ibrahima Sory Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin