Kagbélén, marabout Comme nous l’annoncions précédemment, le corps d’une fille, Mariam Koïvogui, âgée de 4 ans, a été retrouvé mutilé, ses parties génitales emportées, une partie de son nez découpée et son cou cassé par son bourreau, près de son domicile à Kagbélén Plateau, a appris Guineematin.com sur place. 

Après  avoir reçu l’information de la famille de la victime,  un reporter de Guineematin.com, s’est rendu sur les lieux pour voir réellement ce qui se passait dans ce quartier relevant de la préfecture de Dubréka.

Situé à plus de 300 mètres de la route, le quartier de Kagbélén Plateau était en ébullition dans l’après-midi de ce mercredi 27 janvier 2016. Des jeunes gens en colère ont détruit la maison d’un citoyen accusé d’être un marabout qui fait des sacrifices humains, donc le bourreau de la petite Mariam Koïvogui.

Kagbélén.jpg1Selon plusieurs habitants rencontrés dans le quartier, le présumé marabout (qu’on n’a malheureusement pas trouvé) serait venu dans le quartier il y a juste trois mois. « Il est solitaire ici. Il ne va chez personne et reste dans son coin depuis qu’il est dans ce quartier », ont dit plusieurs habitants du quartier.

Par ailleurs, les habitants parlent de hautes personnalités qui fréquenteraient le domicile de ce monsieur avec des grosses cylindrées. Quand nous arrivions sur les lieux, à 15h 35’, la population en colère était entrain de brûler et de démolir la maison du présumé assassin, ainsi qu’un véhicule 4X4 immatriculé VA 4534 A, qui était stationné devant ladite maison.

Les citoyens du quartier, auteurs de ces incendies, ont crié devant le reporter de Guineematin.com leur colère contre ce présumé marabout, mais surtout contre les hauts fonctionnaires et cadres de l’Etat qu’ils accusaient de venir chez ce marabout pour avoir des postes ministériels.

Kagbélén, plaqueA en croire des témoignages recueillis sur place, une bouteille de sang, des cauris et plusieurs talismans ont été retrouvés dans la maison du présumé marabout. D’ailleurs, du sang sur un mouchoir blanc et dans une bouteille retrouvée dans la maison auraient été emportés par les agents de la sécurité.

Les agents de la police que nous avons trouvés sur place ont confié à Guineematin.com qu’ils ont sauvé la vie du présumé marabout des citoyens révoltés qui tenaient à le lyncher.

Sur nos questions concernant les objets mystiques qui auraient été retrouvés dans le domicile du présumé marabout, les agents de la police ont expliqué à Guineematin.com avoir trouvé sur place des gendarmes sont allés au commissariat central de Dubréka avec le marabout incriminé et trois femmes qui étaient venues avec le véhicule VA calciné par les citoyens.

Kagbélén, plaque.jpg0Au moment où nous quittions les lieux, à 17h 35’, la concession était complètement démolie. Des gendarmes venus pour la suite de l’enquête et une représente de l’ONG « Femme développement et droit humain », en concertation avec la famille, ont décidé (après des appels émis vers X et Y) de renvoyer le corps de la victime, Mariam Koïvogui, à la morgue de Ignace Deen de Conakry en attendant la suite des enquêtes.

De retour de Kagbélén, Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Tél : (00224) 620 848 501/ 656 486 601

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin