Enco 5« Il n’y a pas de justice en Guinée ! Celui qui a l’argent ici peut faire ce qu’il veut… », ce sont des propos de ce genre et d’autres plus graves que les travailleurs de la société Enco 5 attribuent à leur patron de nationalité russe. 

Après trois mois de travail sans salaire, les employés de la société Enco 5 ont décidé d’aller en grève.

Mais, dans la matinée de ce mardi 02 février 2016, le chauffeur Karim Soumah, a été menotté par monsieur Ashot Asgakof, le PDG de la société Enco 5, aidé de sa garde rapprochée, alors que Soumah était venu répondre à l’appel du patron. C’est la goutte d’eau qui aura fait déborder le vase.

Très énervés, les travailleurs ont voulu venger leur collègue, Karim Soumah. Mais, le patron s’est vite enfermé dans son bureau. La police et un émissaire de l’ambassade de Russie en Guinée cherchent à calmer le jeu et éviter ainsi un acte qui pourrait nuir aux relations guinéo-russes.

Mais, jusqu’à présent (13 H 22′), c’est le statuquo ! Le PDG de la société Enco 5 est enfermé dans son bureau et les travailleurs menacent même de casser les portes pour le faire sortir…

De la cité Enco 5, Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin