Travail Décent : lancement du magazine du BIT Afrique de l’Ouest

18 février 2016 à 18 06 44 02442

Magazine Publireportage : Le bureau Afrique de l’Ouest du Bureau International du Travail (BIT) a procédé au lancement officiel en Guinée de son magazine trimestriel d’information sur le « Travail Décent » en Afrique de l’Ouest, qui est d’ailleurs en son troisième numéro, intitulé « Ebola et le milieu du travail ». C’est un complexe hôtelier de la place qui a servi de cadre à cette cérémonie, le mardi 16 février, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Poursuite de la grève : l’AG du syndicat reportée à demain, vendredi

18 février 2016 à 17 05 12 02122

SyndicatC’est à 16 heures 50 minutes que les journalistes et membres du syndicat ont appris des leaders qu’il n’y aura pas de réunion aujourd’hui. Mais, une importante assemblée générale est annoncée demain, vendredi 19 février 2016 à 11 heures, à la Bourse du Travail, a appris Guineematin.com sur place.

Lire

Alertes précoces et réponses rapides : formation de 14 enseignants-chercheurs

18 février 2016 à 16 04 46 02462

formationIls sont au nombre de 14 enseignants, chercheurs, observateurs et un analyste principal à bénéficier d’une formation portant sur le projet intitulé « alertes précoces et réponses rapides » dans la lutte contre les violences en Guinée. Une initiative de l’Institut de Droit et de Développement Durable en partenariat avec l’ONG Search For Common Ground, financée par le département d’Etat Américain.

Lire

Mamou : affrontements entre des jeunes et des agents de la CMIS à la Conserverie

18 février 2016 à 16 04 25 02252

Mamou, affrontement Dans la matinée de ce jeudi 18 février 2016, quatrième jours de grève, des échauffourées ont éclaté entre des agents de la CMIS N°10, conduit par le commandant Joseph Panival Haba et des groupes de jeunes à la gare routière de la conserverie, située au sud de la commune urbaine de Mamou, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

Selon les témoignages recueillis sur place, tout a commencé lorsque les agents du commandant Haba ont tenté de disperser des groupes de jeunes par des tires de gaz lacrymogène. Les jeunes ont alors répondu par des jets de pierres.

« Hier, le commandant Panival est venu demander aux jeunes taxi-motards  de reprendre leur activité, que rien ne nous arrivera. Nous avons répondu que nous sommes derrière le syndicat. Aujourd’hui encore, il est venu nous trouver regroupés à notre base. Il a ordonné à ses agents de m’arrêter. Mes amis se sont interposés et les agents ont tiré du gaz lacrymogène pour nous disperser. Ensuite, nous avons riposté par des jets de pierres », a expliqué Boubacar Baldé, membre du bureau du syndicat des taxi-motards de Mamou qui s’est exprimé au micro de Guineematin.com, via son correspondant local.

Pour sa part, le colonel Haba a confié à Guineematin.com qu’il essayait juste de faire son devoir. «Nous avons trouvé les taxi-motards et leur syndicat en prise à la conserverie. Nous sommes intervenus. Ils ont barricadé la route et on a essayé de faire notre devoir pour les disperser », a expliqué le commandant Haba.

A noter que le seul jeune qui a été arrêté dans ces heurts a été libéré après des démarches du syndicat auprès des autorités administratives de la région et de la préfecture de Mamou.

De Mamou, Keïta Mamadou Baïlo pour Guineematin.com

Lire

Bah Oury, assassinat du journaliste Elhadj, grève des syndicats… Bah Ousmane s’exprime

18 février 2016 à 16 04 02 02022

Elhadj Bah Ousmane, UPRLors de l’assemblée générale ordinaire du parti de l’Union pour la Prospérité et le Renouveau (UPR), qui s’est  tenue le samedi 14 février à son siège de la Minière,  le ministre d’Etat conseillé spécial à la présidence, et président dudit parti  Ousmane Bah s’est prêté aux questions de Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Cosa : un chauffeur demande aux citoyens de soutenir la grève jusqu’à la baisse du prix du carburant

18 février 2016 à 15 03 28 02282

Chauffeur à CosaLa grève générale illimitée qui plonge la Guinée dans une situation de cessation d’activité depuis le lundi dernier donne aujourd’hui une image plutôt belle des dirigeants syndicaux. Certains compatriotes estiment que ce sont aujourd’hui les syndicalistes qui défendent le bas peuple, notamment en revendiquant pour la baisse du prix du carburant comme partout ailleurs.

Lire

Arrestation des syndicalistes : les dix de Bonfi libérés

18 février 2016 à 13 01 44 02442
monsieur Alimou Diallo, membre du syndicat du transport

Monsieur Alimou Diallo, membre du syndicat du transport. Rencontré à la Bourse du Travail peu après sa libération du commissariat de la police de Bonfi

Ce sont dix syndicalistes de base qui avaient été interpellés à Matam et détenus au commissariat de la police de Bonfi, at-on appris. Mais, « tous les dix qui avaient été interpellés à Matam ont été relâchés », a dit à la presse dont Guineematin.com un d’entre eux, monsieur Alimou Diallo, membre du syndicat des transporteurs, qui est arrivé à la Bourse du Travail, peu après sa libération.

Lire

Arrestation des jeunes à Cosa : passage en trombe des gendarmes (vidéo)

18 février 2016 à 12 12 29 02292

Cosa jeudi 18 février 2016Dans la journée de ce jeudi 18 février 2016, le carrefour Cosa n’enregistre pas trop de perturbations. Mais, peu après 11 heures, un pickup de la gendarmerie a quitté Bomboli pour descendre vers la Tanérie avec à son bord trois (3) jeunes arrêtés, a constaté Guineematin.com sur place. 

Lire

Circulation inexistante à Bambéto : vidéo

18 février 2016 à 12 12 15 02152

Carrefour BambétoSi aux environs de 8 H 10′ la circulation était relativement dense à Bambéto, désormais ce n’est plus le cas. A 10 h 50, ce jeudi 18 février 2016, il n’y avait pas l’ombre d’un véhicule. Le syndicat des transporteurs a donc réussi à faire respecter la consigne de grève, a constaté Guineematin.com sur place.

Lire

Durcissement de la grève : 16 syndicalistes interpellés à Conakry ce jeudi

18 février 2016 à 11 11 27 02272

SyndicatSelon des syndicalistes rencontrés à la Bourse du Travail, 16 syndicalistes ont été interpellés ce jeudi 18 février  2016 à Conakry. A en croire aux informations confiées à Guineematin.com, ces syndicalistes de base interpellés seraient actuellement (11 H) retenus à la CMIS (Compagnie mobile d’intervention et de sécurité) de Enco 5 et au commissariat de la police de Bonfi.

Lire

Cosa : Lamine Bah demande la poursuite de la grève (vidéo)

18 février 2016 à 11 11 05 02052

Lamine Bah« Ici à Cosa, la circulation n’existe plus ! On grève pour qu’il y ait une diminution du prix du carburant pour nous le bas peuple. S’il (le gouvernement) diminue le prix du carburant à 5 000 francs, c’est bon pour tous les guinéens, non seulement pour les travailleurs, mais aussi pour nous le bas peuple. Nous voulons que cette grève se poursuive jusqu’à ce qu’on se comprennent », a expliqué Lamine Bah, précisant qu’il n’y a pas eu d’interpellations dans son quartier ce jeudi 18 février 2016.

Lire

Damantang Camara : les négociations achoppent sur le prix du carburant (vidéo)

18 février 2016 à 9 09 47 02472

Damantang Albert Camara, porte parole du gouvernementSelon le ministre du Travail, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, par ailleurs porte parole du gouvernement, Damantang Albert Camara, c’est sur le prix du carburant que les négociations achoppent, tous les autres points semblent avoir été épluchés par les émissaires du gouvernement, du syndicat et du patronat.

Lire

4eme jour de grève : pas de circulation sur l’axe Bambéto-Cosa

18 février 2016 à 9 09 34 02342

Dans la matinée de ce jeudi 18 février 2016, la circulation s’est brusquement estompée sur l’axe Bambéto-Cosa aux alentours de 8H 20’. Les jeunes ont occupé la rue, alors que des agents de sécurité sont mobilisés dans les parages. Les boutiques et magasins sont toujours fermés, a constaté Guineematin.com sur place.

Lire

Fin de larencontre tripartite : « pas d’accord ! la grève continue »

18 février 2016 à 2 02 26 02262

Albert Damantang Camara« Nous avons demandé un moratoire… Mais, le syndicat a dit qu’il lui faut d’abord se retourner à la base », a révélé à la presse le ministre Damantag Albert Camara, porte parle du gouvernement, à la sortie d’une longue séance de travail avec le syndicat. Entrés à 16 heures et quelques minutes, les négociateurs des trois parties (Gouvernement, patronat et syndicat) ne sortiront de la salle de réunion qu’à 1H 52´, dans la nuit du mercredi à ce jeudi 18 février 2016, a constaté Guineematin.com à travers son reporter qui était sur place. 

Lire