Baffoé, Colonel Ansoumane Camara 1Le Directeur Central des Unités d’Intervention et de Sécurité, le Lieutenant-colonel Ansounane Camara, dit Baffoé, est appelé à comparaître à l’audience du mardi 31 mai 2016 à 8 heures 00 devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn, a appris Guineematin.com de source judiciaire.

Selon nos informations, c’est le chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo qui a porté plainte contre le lieutenant-colonel Ansoumane Bangoura pour « séquestration et injures », lors des dernières manifestations de l’opposition républicaine.

Selon le contenu de la citation à comparaître, signée ce vendredi  6 mai 2016 par l’huissier de justice Maître Oumar Diallo, dont nous disposons copie, le lieutenant-colonel doit se présenter au tribunal de première instance de Dixinn pour répondre des infractions portant sur les « menaces, violence, violation de domicile, coups et blessures volontaires et injures publiques, faits prévus et punis par les dispositions des articles 290, 293, 295, 203, 371, et 374 du code pénal guinéen », lit-on.

La même copie de citation, précise qu’en application des dispositions des articles 402 et suivants du code de procédure pénale, le prévenu régulièrement cité qui ne comparait pas, ni personne pour lui, s’expose à ce qu’un jugement réputé contradictoire soit rendu contre lui sur la base des seuls éléments fournis par la partie adverse. Mais, cela suffira-t-il pour décider enfin le lieutenant-colonel Ansounane Camara « Baffoé » de répondre ?

A rappeler que tout ceci est né de la volonté des autorités guinéennes d’étouffer les manifestations politiques de l’opposition. Pour empêcher les leaders de mobiliser leurs militants dans les rues de Conakry, les services de sécurité avait fini par trouver une stratégie qui empêchaient ces leaders de l’opposition de sortir de chez eux. On connaît la suite…

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

654 416 9 22/ 664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin