Doussou Condé et CellouComme nous l’annonçait Guineematin.com précédemment, madame Doussou Condé, la « dame de fer » du RPG est actuellement aux côtés du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, dans un meeting avec la communauté guinéenne à Philadelphie, aux Etats Unis.

A travers la gentille collaboration téléphonique d’un de nos compatriotes, Guineematin.com a pu suivre en direct et en intégralité le discours de madame Doussou Condé ce dimanche 24 juillet 2016.

Introduisant sa « sœur », le président de l’UFDG a commencé par rappeler à ses militants et sympathisants que Madame Doussou Condé est désormais très critique à l’endroit de la gouvernance Alpha Condé. Mais, Cellou Dalein Diallo a enchaîné que ce n’est pas parce qu’elle est devenue critique qu’elle a accepté son invitation d’aujourd’hui. L’opposant a rappelé que cette dame est une femme de conviction qui honorait de sa présence à ses invitations bien avant de commencer à dénoncer la gouvernance Alpha Condé.

Doussou Condé 1Dans sa communication, madame Doussou Condé a commencé par dire être heureuse d’être libre dans sa tête et surtout avoir dit la vérité à celui qu’elle a aidé à gagner la présidence de la République. C’est d’ailleurs ce conseil que la dame a prodigué aux responsables et militants de l’opposition actuelle. « Je voudrai, si demain, Elhadj Cellou Dalein ou Kouyaté ou quelqu’un d’autre devient président et qu’il commence à dérailler, que quelqu’un d’entre vous se lève pour dénoncer », a-t-elle conseillé, ajoutant que nous devons nous dire la vérité à tout moment.

Parlant des difficultés actuelles de la Guinée, madame Doussou Condé a estimé que le problème de notre pays n’est pas économique ; à ses yeux, il est plutôt social, dit-elle, avant de rappeler les sombres pages de notre histoire que tout le monde semble vouloir cacher. Les crimes du PDG, de Sékou Touré et du régime Lansana Conté, les crimes du 28 septembre 2009, « les  75 morts de Bambéto-Hamdallaye. Ce sont nos enfants, ce sont des enfants de la Guinée », a-t-elle dit, conseillant qu’on revisite sans complaisance notre histoire commune.

Parlant des activités de l’opposition, madame Doussou Condé a conseillé des manifestations pacifiques, puisqu’elles sont constitutionnelles. «Aujourd’hui, si vous voulez que la Guinée brûle, elle va brûler », a-t-elle dit au chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo.

Enfin, madame Doussou Condé a dénoncé la « parodie de réconciliation nationale » et conseillé une conférence nationale où les Guinéens viendraient s’exprimer librement pour qu’on puisse finalement panser nos plaies historiques.

Après le discours de madame Doussou Condé, c’est le vice-président de l’UFDG et président du groupe Libéral-démocrate, Docteur Fodé Oussou Fofana, qui s’exprime avant le chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo.

A suivre !

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin