Après les crimes du 28 septembre 2009, il y a un autre mystère dont peu de personnes parlent : l’attentat contre la personne du capitaine Moussa Dadis Camara, alors chef de la junte, le 3 décembre 2009. Joint au téléphone ce mardi 20 décembre 2016, par Guineematin.com, le porte parole du PEDN pense que l’arrestation de Toumba Diakité, à Dakar, au Sénégal, pourrait aussi permettre de savoir ceux qui sont derrière cet autre attentat.

Selon Faya François Bourouno, responsable de communication du Parti de l’Espoir pour le Développement National, le dossier du 28 septembre « blesse le cœur des guinéens », a-t-il confié à un de nos reporters.

Pour monsieur Bourouno, « chacun de nous a envie que la lumière soit faite autour de ces événements là. Ensuite, Dadis Camara, ancien président de la transition guinéenne, quelque soit les contours de la transition, c’est d’abord et avant tout un guinéen. A un moment donné, il était le responsable des institutions de notre pays, même si c’était à titre transitoire. Ce qui lui (Dadis, ndlr) est arrivé aussi est une blessure causée à la Guinée. On a tous aussi besoin que lumière soit faite sur l’attentat contre la personne de Dadis », précise le responsable de la communication du PEDN.

Par ailleurs, Faya François Bourouno dit que « ces deux événements ne doivent pas restés impunis. Autant il faut chercher à identifier les responsables des tueries du 28 septembre, autant aussi il faut chercher à identifier et punir les responsables de l’attentat contre la personne de monsieur Dadis Camara. Si des individus, des guinéens, certains proches à l’époque qui étaient autour comme Touba Diakité, ils ont des informations à donner sur les événements qui se sont déroulés tant au niveau du stade qu’à celui de l’attentat contre le président Dadis. Son arrestation peut être une source d’approvisionnement des informations dont les autorités judiciaires ont besoin pour rétablir et rendre justice par rapport à ces questions », dit-il.

Alpha Mamadou Diallo pour Guinematin.com

Tél. : 628 17 99 17

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin