Selon des témoignages recueillis par Guineematin.com sur place, le corps sans vie retrouvé tôt dans la matinée de ce mardi 14 février 2017 est celui de Nana Soumah, une déréglée mentale, mère d’une étudiante de 23 ans.

A en croire son beau frère, Abdourahmane Diop, la défunte, Nana Soumah, est une déréglée mentale qui a l’habitude de se promener sans destination précise. Elle habitait en famille, au secteur Commandanyah, au carrefour Lavage.

Ce matin, vers 6 heures 45, elle traversait la route Le Prince quand elle a été évitée de justesse par un conducteur de moto, qui est d’ailleurs tombé non loin, après ses manœuvres. Malheureusement, le chauffeur de la voiture qui venait derrière la moto n’a pas eu le temps de manœuvrer ! Elle a été mortellement touchée par ce chauffeur qui ne s’arrêtera pas…

Arrivés vers 7 heures 40’, les agents de la gendarmerie de l’escadron mobile numéro 2 de Hamdallaye ont finalement autorisé la famille à récupérer le corps pour son inhumation.

Paix à l’âme de Nana Soumah, amen !

Abdoulaye Oumou Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin