Avec les manifestations dans la sous-préfecture de Sangaredi (préfecture de Boké) qui ne font que prendre une ampleur dangereuse, le Général de brigade Siba Séverin Lohalamou et Aboubacar M’Bop Camara, respectivement Gouverneur de la région et Préfet de Boké, se sont rendus dans cette ville minière pour appuyer leurs représentants locaux dans le dénouement de la crise qui frappe la localité depuis la soirée du jeudi 09 novembre 2017, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Boké.

Arrivés à Sangaredi dans la soirée d’hier, dimanche 12 novembre 2017, les autorités administratives de Boké se sont concertés avec les responsables locaux et les sages.

Selon les informations confiées à Guineematin.com, les sages auraient profité de l’occasion pour solliciter la libération des personnes arrêtées et détenues à Boké ; mais, la réponse des autorités serait d’exiger aux plaideurs de sensibiliser leurs enfants à libérer les routes avant toute négociation.

D’ailleurs, le Gouverneur de la région administrative de Boké, joint au téléphone par Guineematin.com après sa rencontre avec les sages, précise que la libération ou non des détenus ne sera prononcée que par le procureur. « Pour le moment, ce n’est pas possible de parler de libération des fauteurs de trouble pendant que le trouble continue. D’ailleurs, seul le procureur peut se prononcer sur le dossier », a-t-il précisé.

S’agissant des dispositions prises pour le retour rapide du courant dans les ménages de Sangaredi, le Gouverneur a dit être sur le terrain avec les techniciens. « Nous sommes sur le terrain avec les techniciens qui travaillent d’arrache-pied pour rétablir la fourniture régulière du courant à la population de Sangaredi », déclare-t-il.

Par contre, les jeunes apprenant que leurs collègues ne peuvent pas être aussitôt libérés, redescendent dans la rue pour remettre les barricades sur les artères de la ville.

Mamadou Diouldé Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin