Mécanicien de son état, Alpha Oumar Bah est poursuivi pour vol et menace de mort au préjudice de la commerçante madame Fatou Camara. Ces infractions auraient été commises le 27 octobre 2017 au quartier Lambanyi dans la commune de Ratoma. Le prévenu, Alpha Oumar Bah, muni d’un couteau, aurait tiré avec force le sac contenant des objets divers de madame Camara, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Le jeune homme a été aussitôt arrêté et placé sous mandat de dépôt le même jour, avant d’être renvoyé devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn pour être jugé.

A la barre, c’est la plaignante qui a d’abord été entendue sur cette affaire. Madame Fatoumata Camara a décrit la scène en ces termes : « Très tôt le matin, je suis sortie pour aller en ville. Je cherchais un taxi au niveau du point de Lambanyi. De là, j’ai vu venir Alpha Oumar et deux autres personnes sur une moto. Ils se sont arrêtés et Alpha Oumar est descendu avec deux couteaux. Il m’a dit de laisser le sac sinon il va me tuer. Il a tiré le sac sous les menaces, j’ai laissé le sac et il est parti vite rejoindre les deux autres qui l’attendaient sur la moto. J’ai crié fort au secours, mais ils étaient déjà partis », a expliqué la plaignante.

C’est ainsi, poursuit-elle, qu’ « un taximan qui suivait la scène s’est mis à leur poursuite. A quelques mètres de là, il est allé les renverser. Les deux autres ont réussi à s’enfuir et on a mis main sur Alpha Oumar» a-t-elle ajouté.

Appelé lui aussi à la barre pour s’expliquer sur ce qui lui est reproché, le prévenu a d’abord reconnu le brigandage dont la plaignante a été victime. Mais il indique que c’est son ami nommé Abdourahmane, qui s’est enfui avec le sac de la dame.

L’avocat de la défense Maitre Abou Camara a de son côté plaidé coupable, tout en demandant au tribunal d’accorder à son client de larges circonstances atténuantes.

Cet appel de l’avocat a fait suite au réquisitoire du procureur Alsény Bah, qui a demandé au tribunal de retenir le prévenu dans les liens de culpabilité, en le condamnant à 2 ans de prison ferme.

Le tribunal a décidé donc de renvoyer le dossier au 18 janvier prochain pour rendre la décision finale.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin