Après avoir été reconduit dans le gouvernement Kassory Fofana, le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, Cheick Taliby Sylla a conféré ce mardi, 05 juin 2018, avec les travailleurs de son département. L’évènement s’est déroulé dans l’enceinte de la cour de son département avec pour objectif, présenter les nouvelles priorités, conformément à sa lettre de mission, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui a assisté à la rencontre.

Dans son intervention, le secrétaire général du département de l’Energie, Elhadj Sékou Sanfina Diakité a félicité le ministre pour sa reconduction à la tête du département de l’Energie et de l’Hydraulique, tout en rappelant qu’il a gravi tous les échelons avant de se retrouver ministre.

Répondant aux journalistes sur ce que sera ses nouvelles priorités, Cheick Taliby Sylla a rappelé qu’il détient déjà une lettre de mission que le Président a assignée au département de l’Energie et de l’Hydraulique. Et, c’est cette lettre de mission qu’il est en train d’exécuter en mettant une nouvelle dynamique pour pouvoir aller encore plus vite que prévu.

Selon lui, la plus grande priorité sera la réalisation du barrage de Souapiti sur le fleuve Konkouré qui va pouvoir donner 450 mégawatts et qui va bonifier Kaléta. « Ce complexe Kaléta-Souapiti permettra aux guinéens d’avoir l’énergie nécessaire au développement de l’industrie, à la consommation domestique et faire de la Guinée le hub de distribution d’énergie pour la sous-région », a-t-il dit.

Sur le lancement du 4ème projet eau, pour soulager les populations, le ministre a annoncé qu’il se rendra demain, mercredi, à Badi Baty, pour visiter ce lieu qui a été choisi pour le projet parce que, dit-il, le département est conscient du déficit de distribution d’eau potable à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays.

Abordant la question des délestages électriques devenus récurrent à Conakry, le ministre a rappelé que la capacité installée du barrage de Kaleta fait 240 mégawatts et qu’il ne peut produire normalement que quand il y a suffisamment d’eau. « Nous avons lancé Kaléta le 28 mai 2015 parce qu’il y avait suffisamment d’eau. Les thermiques se sont arrêtés l’année dernière le 08 juin ; et, cette année, on ne peut pas les arrêter parce que l’hydroélectricité ne tient pas ». Justifiant ainsi le manque d’eau au niveau du barrage par le dérèglement climatique qui occasionne la rareté des pluies.

Néanmoins, le ministre a rassuré qu’avec les échéances qui arrivent, notamment la coupe du monde, toutes les dispositions sont prises par son département et Electricité de Guinée (EDG) pour donner l’électricité et satisfaire la demande des fans du football.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin