Les examens nationaux session 2018 démarrent dans 10 jours exactement (le 18 juin). Dans les écoles, l’heure est actuellement aux révisions pour permettre aux candidats d’être prêts avant d’affronter leurs épreuves.

Dans la commune de Dixinn à Conakry, ils sont au total 9 103 candidats pour les trois examens nationaux, a confié à un reporter de Guineematin.com Mohamed Lamine Camara, le chargé des examens à la direction communale de l’Education de Dixinn.

« Cette année, la commune de Dixinn compte 3998 candidats inscrits au compte du Certificat d’Etudes Elémentaires, autrement appelé examen d’entrée en 7ème année, dont 2013 filles, répartis dans 11 centres d’examen dont un pour le Franco-arabe ; pour le BEPC, ils sont au total 3442 inscrits dont 1627 filles qui seront répartis dans 10 centres dont un pour le Franco-arabe ; en ce qui concerne le Baccalauréat unique, ils sont 1327 candidats dont 548 qui seront répartis dans 4 centres. Soit 693 candidats pour les Sciences Sociales, 431 pour les Sciences Mathématiques et 446 candidats pour les Sciences Expérimentales », a-t-il annoncé.

A ceux-ci, s’ajoutent les candidats libres qui sont au nombre de 24 dont 4 filles en Sciences Expérimentales, 42 dont 15 filles en Sciences Mathématiques, 159 dont 61 filles en Sciences Sociales et 111 dont 46 filles au BEPC, a indiqué Mohamed Lamine Camara.

Le chargé des examens à la DCE de Dixinn explique que toutes les dispositions sont envisagées dans cette commune pour le respect de la consigne tolérance zéro vers l’excellence : « Vous savez qu’au sujet des précautions à prendre par rapport à la sécurisation des centres et la lutte contre la fraude, c’est toujours la formule de tolérance zéro qui continue. Nous avons pris donc toutes les dispositions nécessaires pour que les enfants composent dans les conditions normales et pour aussi éviter vraiment des dérapages.

Nous allons dès maintenant dans les centres d’examen pour dire à tous ceux qui vendent devant ces centres de quitter les lieux pendant la période des examens. Vous ne verrez devant ces centres le jour j peut-être que les agents de sécurité. Aucun autre corps étranger ne sera accepté devant les centres d’examen », a-t-il laissé entendre.

Mamadou Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin