Fodé Oussou se fâche : « Bouréma Condé doit démissionner »

Dr Fodé Oussou Fofana est très en colère contre la façon dont est conduit le processus d’installation des conseils communaux. Un processus officiellement suspendu mais qui se poursuit malgré tout sur le terrain. L’opposant s’insurge contre cette situation et appelle le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation à démissionner.

Le Général Bouréma Condé a surpris plus d’un en annonçant récemment la suspension du processus d’installation des conseils communaux entamé quelques jours plus tôt. Mais ce qui surprend le plus, c’est le fait que les opérations d’installation se poursuivent sur le terrain alors que le processus est officiellement suspendu. Une situation face à laquelle Dr Fodé Oussou Fofana se montre très amer, dénonçant la stratégie mise en œuvre par le RPG Arc-en-ciel.

« La stratégie du RPG Arc-en-ciel est cette de la corruption. Ils vont dans une commune avec beaucoup d’argent, ils essayent d’acheter la conscience des conseillers. Ils prennent l’argent du contribuable guinéen et leur donnent en les faisant jurer sur le coran. Quand ils sont rassurés que dans une commune ils peuvent gagner, ils appellent les conseillers tard la nuit pour leur dire que de venir le lendemain matin pour faire l’installation du conseil communal », s’indigne le vice-président de l’UFDG.

Selon l’opposant, cette situation prouve que le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, Bouréma Condé, signataire de l’acte suspendant l’installation des conseils communaux dans tout le pays, n’a plus aucune crédibilité. Et par conséquent, « la seule chose qui lui reste à faire, c’est de démissionner parce qu’il ne peut plus s’arrêter devant les Guinéens pour dire quelque chose. Il dit que c’est suspendu mais les gens continuent d’installer.

Ça veut dire que sa parole ne compte pas, les gens n’ont pas de respect pour lui, les gens n’ont pas de considération pour lui, les gens du RPG Arc-en-ciel font ce qu’ils veulent sur le terrain comme si on n’est pas dans une République. Ce qu’ils ont perdu dans les urnes, ils veulent récupérer ça par l’argent. C’est une honte. J’ai envie même de vomir. Donc Bouréma Condé doit démissionner. S’il ne démissionne pas, c’est lui qui sait pourquoi il reste à son poste ».

Fodé Oussou Fofana accuse les cadres de l’administration (Gouverneurs et préfets entre autres), de se joindre aux responsables du RPG Arc-en-ciel pour mettre en œuvre cette stratégie « illégale ». Ce qui veut dire que l’administration n’existe plus et que le RPG Arc-en-ciel s’est transformé en parti-Etat. « On n’est plus dans un Etat, on est dans la jungle, c’est une pagaille totale. Mais, les gens doivent refuser qu’on installe les conseillers communaux dans ces conditions-là.

Quand on appelle les conseillers la nuit pour leur dire que l’installation est prévue le lendemain matin, il faut qu’ils le refusent et qu’ils s’opposent à l’installation, parce qu’ils doivent en principe être informés trois jours avant l’installation. Et, il faut un calendrier clair pour cela », a-t-il lancé, ajoutant que toutes les installations faites depuis la suspension officielle du processus sont nulles et de nul effet et que les élections seront reprises pour qu’elles se déroulent dans les règles de l’art.

Pour le vice-président de l’UFDG, il n’y a aucun doute que cette stratégie visant à contrôler les communes s’inscrit dans la logique du président Alpha Condé qui veut modifier la Constitution pour briguer un troisième mandat. « C’est dans la logique de s’offrir un troisième mandat qu’il est en train de sortir des milliards pour corrompre les gens afin de pouvoir contrôler les communes. S’il avait l’intention de quitter le pouvoir à la fin de son second mandat, il n’allait pas créer des problèmes à la Cour Constitutionnelle et tenter par tous les moyens de contrôler les mairies ».

Mais, il prévient que cette stratégie n’aboutira pas, parce qu’il dit être convaincus que les Guinéens vont se mobiliser pour barrer la route à ce projet. « Alpha Condé n’est pas un homme de dialogue, il n’est pas un homme de paix, Alpha ne connaît que les rapports de force. Il ne comprend que le seul langage. Mais, lorsque les Guinéens vont se soulever pour dire qu’ils ne peuvent accepter d’être traités comme on veut les traiter, monsieur Alpha Condé reculera et on reviendra dans la normalité », a dit l’opposant.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628124362

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS