La brigade de proximité appelée « Taandè » situé à Daka 1, dans la commune urbaine de Labé, a été la cible d’une attaque dans la nuit du lundi à ce mardi, 14 janvier 2020. Un groupe de jeunes est allé piller et vandaliser le local, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la ville.

Alpha Oumar Moromi Diallo, président du conseil de quartier de Daka

Selon Alpha Oumar Moromi Diallo, le président du conseil de quartier de Daka, l’attaque a eu lieu aux environs de 23 heures. « Deux agents étaient postés à cet endroit pour monter la garde. Ils ont été surpris par des jeunes, venus de nulle part, pour jeter des pierres sur les tôles. Pris de peur, ces agents ont pris la fuite. Les jeunes ont saccagé plusieurs objets qui étaient dans cette brigade de proximité et emporté d’autres ».

Il ajoute que quatre jeunes, en possession d’objets volés dans cette brigade, ont été interpellés et conduits à la prison civile de Labé. « Cela ressemble à un règlement de comptes. Mais, je précise que cette brigade sera rétablie et va reprendre ses activités », a promis le chef de quartier de Daka.

A noter que cette brigade de proximité est composée de civils. Elle est sous la tutelle du conseil de quartier. Elle gère les petits problèmes enregistrés dans la localité, et transfère ceux qui dépassent ses compétences aux services de sécurité.

Avant cette brigade, le tribunal de première instance de Labé, le siège local du RPG Arc-en-ciel et le domicile d’un gendarme, accusé d’avoir tué un jeune manifestant, ont été attaqués par des jeunes en colère. Le tribunal a été incendié et le domicile du gendarme a été saccagé et pillé.

Au lendemain de cette violente journée, la situation est calme ce mardi, 14 janvier 2020, à Labé. Pour l’heure, aucune manifestation n’est signalée mais toutes les activités sont à l’arrêt dans la ville.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin