Elhadj Mamadou Badrou Bah, inspecteur régional des affaires religieuses

Suite aux récentes violences qui ont secoué plusieurs parties de la Guinée, et plus particulièrement la ville de Labé où deux jeunes ont été tués par balles, l’inspecteur régional des affaires religieuses monte au créneau et lance un message aux citoyens et aux autorités. Il a invité les guinéens à préserver «notre maison commune » pour le bonheur de tous. L’annonce en a été faite ce mercredi, 15 janvier 2020, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Après trois jours de manifestations, marqués par des violences meurtrières à Conakry et Labé, Elhadj Mamadou Badrou Bah, l’inspecteur régional des affaires religieuses lance un message de paix et de cohésion sociale.

« Dans un verset coranique, Dieu a dit, je Le cite, « Dieu vous a créés, il vous a distingués à travers des tribus et des ethnies. Il a fait de ceux-ci Malinké, ceux-là Peulh, Forestiers, Soussous… pour que vous puissiez vous identifier les uns des autres. Mais, ce que la religion musulmane recommande, c’est l’amour entre tous les êtres vivants.

Heureusement, ici à Labé et d’ailleurs dans tout le Fouta, aucune ethnie d’une autre région n’a été inquiétée, à plus forte raison chassée depuis le début de cette manifestation. Toute personne installée à Labé, elle est chez elle.

Nous voyons qu’il y a des violences dans certains endroits du pays. Mais, cela n’a rien à voir à des conflits ethniques. Nous demandons à tout un chacun de ne jamais être responsable d’une quelconque tuerie, qu’i soit musulman ou pas. Parce que quiconque ôte la vie à autrui, les châtiments qui lui seront infligés commenceront sur terre. A l’au-delà, on n’en parle pas.

Sortir manifester, c’est un droit constitutionnel. Mais, s’attaquer aux biens publics, aux symboles de L’Etat ou aux biens privés, tout cela n’a rien à voir avec le civisme.

Qu’il soit de la mouvance présidentielle ou de l’opposition, nous demandons, chacun de son côté, de tout mettre en œuvre pour préserver la paix dans le pays. Nous n’avons pas intérêt à ce que notre pays brûle, parce que la Guinée est notre maison commune.

Qu’ils mettent de côté leurs intérêt personnels pour l’intérêt général ».

Propos recueillis depuis Labé par Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin