Le Forum Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, initié par l’ONG COGINTA avec ses partenaires, s’est tenu ce jeudi 16 janvier 2020, au quartier Belle Vue, dans la commune de Dixinn. La démarche visait à échanger avec les élus locaux et les citoyens sur les problèmes du quartier, notamment l’insécurité, l’insalubrité et la délinquance en vue de trouver des pistes de solutions. La rencontre a été mise à profit par les participants, venus de différents horizons, pour exposer leurs problèmes afin, a constaté sur s place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Fatoumata Keïta, Chargée de Communication de COGINTA

Fatoumata Keïta, chargée de communication à COGINTA, est revenue sur l’objectif de cette rencontre. « Ce forum s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet Partenaires pour la Sécurité en Guinée, financé par le département d’Etat américain et mis en œuvre par COGINTA partenaire global et le CECIDE. Le but de cette rencontre est d’appuyer d’abord le chef du quartier à la mobilisation de ses citoyens afin de faire l’analyse sécuritaire de son quartier. Toutes les couches étaient représentées, les femmes les jeunes, les imams, les opérateurs économiques pour discuter des problèmes d’insécurité qu’ils ont dans le quartier. Ces problèmes peuvent être liés à l’insalubrité, aux eaux usées. Ils l’ont évoqué. On a compris qu’ils ont suffisamment de problèmes d’insécurité, d’ordures, ils n’ont pas de caniveaux. Ceci expose des riverains à des maladies, surtout les enfants. Il y a également des points noirs dans le quartier, notamment des maquis où des bandits de grand chemin se cachent, la consommation de la drogue. Ils ont également dénoncé le fait que certains services de sécurité passent les racketter dans les quartiers. Ceux qui font les patrouilles, les dépouillent la nuit. Nous autres, on a promis de remonter des informations au plus haut niveau, amener les informations au niveau de la commune où on a implanté ce qu’on appelle le conseil local de sécurité et de préventions de la délinquance, composée du commissaire central de Dixinn, des sages, des opérateurs économiques et beaucoup d’autres personnes sont représentés et essayer ensemble d’analyser la situation afin d’apporter la solution », a-t-elle souhaité.

Diao Diallo, chef de quartier Bellevue Ecole

Pour sa part, Diao Diallo, chef de quartier Bellevue Ecole, n’a pas caché sa satisfaction d’avoir accueilli cette rencontre citoyenne dans son quartier. « C’est une grande joie pour moi de participer à cette réunion. C’est une réunion pour faire un état des lieux dans le cadre de la sécurité local. Les jeunes ont répondu massivement présent. Chacun a exprimé son problème. Nous avons parlé des relations qui doivent exister entre les populations et les policiers. Je pense que les gens ont été bien édifiés dans ce cadre. En 2019, nous avons déjà commencé à démanteler les baraques, c’est-à-dire des zones criminogènes. Et, cela a diminué considérablement le nombre d’attaques et la consommation de la drogue dans notre quartier. Nous sommes en train de nous battre pour éradiquer systématiquement ces fléaux dans notre quartier », explique-t-il.

Sacko Aboubacar, participant

Sacko Aboubacar, un des participants à cette rencontre, a dit avoir appris beaucoup de choses. « J’ai participé à la réunion et ça m’a apporté beaucoup de choses, beaucoup de conseils. Il y a mes amis qui ont évoqué des choses, comme les cas de viol et d’insécurité dans le quartier. Parfois, nous sommes victimes d’agression par les inconnus. Mais grâce à cette réunion de l’ONG COGINTA, je sais désormais comment me mettre en harmonie avec des policiers afin de les alerter quand nous sommes attaqués. Parce que souvent, nous sommes victimes d’agression par des inconnus dans le quartier. Moi, j’ai été une fois dépouillé de mon téléphone et de mon argent. Je souhaite que COGINTA mette fin à ça. C’est un bon projet que COGINTA vient d’initier et nous souhaitons qu’ils nous mettent en contact avec les policiers », conclut-il.

Mohamed DORE pour Guineematin.com

Tel: +224 622 07 93 59

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin