Malgré la menace des partis d’opposition, qui se sont retirés du processus électoral, d’empêcher la tenue des élections législatives le 16 février 2020, la préoccupation du pouvoir semble être ailleurs. C’est en tout cas ce qu’a laissé transparaître Amadou Damaro Camara lors de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel de ce samedi, 18 janvier 2020. Cette préoccupation, c’est le taux de participation, qui devra déterminer de la crédibilité de ces élections. Ce responsable du parti au pouvoir a exhorté les militants de la formation politique à se mobiliser massivement pour aller voter, afin de ne pas donner raison à l’opposition, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Amadou Damaro Camara a commencé par commenter encore une fois, le retrait des principaux partis d’opposition du processus électoral en cours. Une décision qu’il juge inintelligente de la part des opposants. « Jean Marie Doré avait dit que la Guinée avait l’opposition la plus bête. Nous avons une opposition qui pouvait au moins s’arroger 1/3 des sièges à l’Assemblée nationale. On renonce à ça pour des raisons personnelles. Mais comme le dit l’autre (…), les 114 députés ne suffisent même pas pour le RPG. Si vous, vous renoncez, c’est garanti que vous n’en aurez pas », a-t-il dit.

Mais, même si les partis politiques qui pouvaient concurrencer véritablement le RPG Arc-en-ciel ne sont pas dans la course, Damaro Camara souligne que ce n’est pas le moment de crier victoire. Car, dit-il, face à cette situation, le parti au pouvoir à un autre adversaire, très redoutable. « Mes camarades, quel est le problème ? Notre adversaire maintenant, et le pire de nos adversaires, c’est de dire qu’on a déjà gagné, ce n’est pas la peine d’aller voter. C’est ce qu’on appelle en français, le taux de participation.

Il faut que vous vous mobilisiez comme si tout le monde était dans la course, pour montrer qu’avec ou sans eux, vous êtes des citoyens qui vont exercer leur droit civique d’aller aux élections. Ne vous leurrez pas, on a l’opposition en course, on a des opposants qui vont participer, leurs militants vont voter pour eux. Tout le monde doit aller voter. On a déjà affiché les listes, soyez sûrs que vous êtes sur les listes, soyez sûrs que les informations vous concernant sont réelles, détectez et identifiez déjà vos bureaux de vote pour que le 16 février, vous puissiez aller librement pour voter », a exhorté le chef de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale qui est arrivée récemment en fin de mandat.

Il a invité chacun à se mobiliser et à mobiliser tous les membres de sa famille à aller voter le 16 février 2020. Cela, afin de ne pas raison aux opposants, qui ont refusé de participer à ces élections. « Comme la direction nationale du parti a toujours conseillé, ne répondez pas aux provocations, ne provoquez personne. Nous, nous allons partir aux élections. Si vous ne votez pas, vous allez faire le lit à l’opposition. Ils vont dire : comme on a boycotté, il n’y a eu que 30% qui sont allés voter. Ce serait comme si nous leur avons donné leur victoire. Mais, si 75% se sont déplacés pour aller voter, ils n’auront que leurs yeux pour pleurer », a laissé entendre Amadou Damaro Camara.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin