Le prix de la baguette de pain a connu une hausse, notamment à Conakry, depuis hier lundi, 27 janvier 2020. Cette hausse inattendue intervient dans une conjoncture sociopolitique et économique tendue et commence déjà à avoir des répercussions dans certaines préfectures de l’intérieur de la Guinée. C’est le cas à Labé où les boulangers ont décidé d’augmenter le prix du pain, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Réunis ce mardi, 28 janvier 2020, certains boulangers de Labé, notamment ceux de Daka, ont décidé de procéder à l’augmentation du prix de la miche de pain. Une mesure prise suite à la hausse du prix du sac de farine. Après concertation, ces boulangers ont décidé de fixer le prix du pain à 3500 GNF au lieu de 3000 GNF.

Mamadou Yaya Diallo, boulanger

A la fin de la réunion, Mamadou Yaya Diallo, un des participants, a apporté des précisions : « après concertation, on s’est convenu d’augmenter le prix de la miche de pain sur le marché. Même à Conakry où le prix du sac est au plus bas, le prix du pain a été revu à la hausse jusqu’à 3 500 francs guinéens. Pourtant eux, ils achètent le sac de farine à 250 000 GNF. Quant à nous, on achète le même sac à 270 000 GNF. C’est pourquoi, nous les boulangers de Daka, on s’est réuni et on a décidé de fixer le prix de la miche de pain à 3 500 GNF à partir de ce mercredi 29 janvier 2020 », a-t-il fait savoir.

Même si l’augmentation du prix de la farine ne réjouit pas la corporation des boulangers, le président de l’Union Régionale des Boulangers et Pâtissiers de Labé, Fodé Kaba, ne partage pas la décision prise par ses pairs de Daka qu’il qualifie de décision unilatérale.

FODE KABE, PRÉSIDENT UNION RÉGIONALE BOULANGER TE PÂTISSIERS LABE

« Tout au début, nous les boulangers de Guinée, on avait signé un accord avec un opérateur économique. En ce moment, il n’avait pas implanté son usine en Guinée. Il nous revendait le sac à 250.000 GNF. Après l’implantation de son usine, il a fixé le prix du sac à 225.000 fg. De commun accord avec le gouvernement, on s’est dit de vendre le pain à 1500 et à 3000 GNF. Mais ces jours-ci, il y a eu une augmentation du prix de la farine sur le marché. Compte tenu de la situation, nous sommes obligés d’augmenter le prix du pain. Mais, pour le moment à Labé, il n’y a pas eu d’augmentation, même si certains de nos camarades on déjà prit la décision de procéder à une augmentation dans certaines zones de la commune urbaine ».

Il faut préciser que si certains boulangers campent sur une position d’augmentation du prix de la miche de pain de 3000 à 3500 GNF par endroit, d’autres décident de maintenir le prix habituel de 3000 GNF tout en diminuant le poids du pain. Autant dire que les consommateurs sont pris en otage surtout que deux associations de boulangers se disputent le leadership de la corporation à Labé.

Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin