Mamadou Samba Bah, orpailleur victime

Un jeune orpailleur, du nom de Mamadou Samba Bah, polygame et père de trois enfants, a été blessé par balle au visage par son ami à Kondonbôfou, dans la commune rurale de Sinta, à 35 kilomètres de Télimélé. Les faits se sont produits dans la journée du mardi, 07 avril 2020, au bord du fleuve Kakrima. Admis à l’hôpital de Kindia, l’orpailleur est hors de danger mais va perdre l’usage de son œil, rapporte un des correspondants de Guineematin.com basé dans la cité des agrumes.

Mamadou Samba Diallo, cet orpailleur qui fait partie des populations déplacées des emprises du barrage de Souapiti, a eu beaucoup de chance. Parti au bord du fleuve Kakrima, il a été blessé par un pistolet de fabrication artisanale par un de ses amis, du nom d’Ibrahima Sory Diallo.

Grièvement blessé par balles au visage, le jeune qui est sous traitement à l’hôpital régional de Kindia, est revenu sur a mésaventure. « C’est mon ami qui est venu au moment où je me préparais pour aller au fleuve. Mais, je ne connais pas la route puisque je viens tout juste de déménager de Kounkouré pour rejoindre le nouveau domicile à Sinta, précisément à Kondon Boofou. Nous sommes partis avec trois groupes sur des motos. Arrivé à destination, au moment où je garais ma moto, il a directement tiré sur moi. Il a utilisé un pistolet de fabrication artisanale. Après le coup de feu, tout le monde a fui. C’est un seul petit qui est resté et qui m’a aidé à aller au centre de santé. Pour le moment, je ne sais pas les raisons qui l’ont conduit à faire ça. Je demande aux bonnes volontés de m’aider. On m’a dit qu’il y a des balles dans ma tête. Je suis marié à deux femmes et père de 3 enfants ».

Dr M’bany Sangaré, technicien supérieur en ophtalmologie

Selon Docteur M’Baní Sangaré, technicien supérieur en Ophtalmologie, en service à l’hôpital régional de Kindia, explique les soins apportés au blessé qui est aujourd’hui hors de danger. « Nous avons reçu un citoyen qui est blessé par balle. Nous avons refermé les parties où les balles sont rentrées, tout juste en attendant qu’il y ait les remontées de balles au niveau du globe oculaire… on le referme. Mais, sur le plan fonctionnel, l’œil ne pourra pas fonctionner parce que là, on voit qu’il y a assez de dégâts à l’intérieur de l’œil. Sur le plan architecture, la configuration du globe, c’est ce qui peut être gardé. Mais, sur le plan de la vision propre, l’œil ne peut pas être récupéré. Quand on a fait la radio, il y a au moins douze balles sur la tête. Il y a deux qui se trouvent dans le globe, deux qui se trouvent dans l’orbite, deux sur le crane, sur la face, un peu partout. Sur le plan vital, il est hors danger », a fait savoir le médecin.

Selon une source sécuritaire, l’auteur du coup de feu, également orpailleur, a été interpellé et conduit à la gendarmerie avant d’être déféré à la maison centrale de Télimélé.

A suivre !

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tél : 00224 628 51 67 96

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin