Mamady Madini Kourouma, président du conseil de conseil de quartier Hamdallaye 2

Le corps d’un jeune homme, âgé d’environ 20 ans, a été retrouvé ce samedi, 06 juin 2020, au niveau des rails du Secteur 1, au quartier Hamdallaye 2, dans la commune de Ratoma. Selon nos informations, son corps aurait été déposé là pour faire croire que c’est le train qui est à l’origine du décès, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Interrogé sur cette découverte, le chef de quartier de Hamdallaye 2, Mamady Maldini Kourouma, a expliqué ce qu’il en sait. « C’est aujourd’hui samedi, à 5 du matin, que les riverains des rails dans le secteur 1 sont venus précipitamment chez moi pour m’informer qu’ils ont découvert un corps sans vie sur les rails. Aussitôt je me suis rendu sur les lieux pour le constat. Mais, nous savons qu’il y a non loin des rails là-bas des regroupements de jeunes qui servent de caniveaux, venant de partout, pour la consommation de la drogue, le jeu de hasard. »

A la question de savoir si c’est le train qui est à l’origine de la mort du jeune homme, le chef de quartier répond par la négative. « D’après ce qu’on a constaté sur les lieux, le jeune a été tué ailleurs et son corps transporté sur les rails. Le pied gauche est broyé par le train pour qu’on dise enfin que c’est le train qui l’a tué. Après vérification sur les rails, de gauche à droite, le constat révèle que le train n’est pas l’auteur de cet assassinat. Aucune trace n’a été trouvée, sauf le pied broyé. Mais, il a été tué ailleurs et transporté sur les lieux. Et, sur les lieux, là où on vend les briques, les briques sont cassées, jusqu’à la descente où il a perdu sa paire de chaussures, souillée de sang. Sa paire de ciseaux a été retrouvée, sa montre coupée était sur les lieux. La police scientifique était là, sur les lieux, la brigade de recherche était la première à arriver sur les lieux », a expliqué monsieur Kourouma.

Par ailleurs, notre interlocuteur a fait savoir que de la drogue a été découverte sur le défunt. « Après vérification, il y a une découverte d’un caoutchouc dissimulé dans son caleçon, contenant une grande quantité de chanvre indien. La brigade de recherche est partie avec ça et quelques objets, comme une paire de ciseaux d’un enfant, sa paire de chaussures et sa montre. Non loin de là où le corps a été retrouvé, il y a une trace de bagarre, parce que la terre est descendue jusque là où le corps se trouvait. C’est un jeune dont l’âge varie entre 18 et 20 ans. »

Le corps a été mis à la disposition de la médecine légale, sur injonction du procureur de Dixinn. « La police scientifique et la brigade de recherche ont informé le procureur de Conakry 2 et celui-ci à son tour, a informé le médecin légiste, le professeur Hassane Bah, qui a dépêché une équipe de médecins légistes. Ils sont venus faire leur travail. Mais, la victime a reçu beaucoup de coups de ciseaux, sur la tête et sur le cou. Donc, comme ses parents n’ont pas été retrouvés, il a été décidé d’aller le confier à la morgue d’Ignace Deen jusqu’à ce que ses parents soient retrouvés. Mais, sous ma responsabilité, a dit le procureur. On a été à la morgue d’Ignace Deen, j’ai fait la décharge, le corps est là-bas jusqu’à ce que ses parents soient retrouvés », a indiqué Mamady Maldini Kourouma.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tél : 622919225

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin