Suite à l’explosion d’une grenade qui a tué quatre enfants et blessé un autre le dimanche, 7 juin 2020, à Labé, un suspect a été interpellé par les services de sécurité. Il s’agit du capitaine Hassimiou Diallo, alias « Ben Laden » ou « Guerre mondiale », un militaire à la retraite qui habite dans le quartier Poréko où l’explosion a eu lieu. Il a été inculpé pour « détention illicite d’armes légères et dépôt d’un engin explosif » et conduit en prison. C’est le procureur de la République près le tribunal de première instance de Labé qui l’a annoncé dans une déclaration rendue publique ce vendredi, 12 juin 2020.

Nfallou Doumbouya, procureur TPI Labé

« Il est à préciser que dans le cadre des enquêtes, les officiers de police judiciaire (OPJ) ont procédé à un métrage et ont conclu que le secteur où l’explosion de la grenade a eu lieu est situé à 5 kilomètres du camp Elhadj Oumar Tall, à 2 kilomètres de la base aérienne et à 1 kilomètre du centre d’instruction. Continuant les enquêtes, les OPJ se sont rendus le même jour au camp Elhadj Oumar Tall et ont visité le magasin abritant les grenades afin de les comparer à celles retrouvées sur le site de l’explosion. Il en a résulté que les grenades stockées officiellement dans le magasin du camp ne sont pas de la même catégorie que celles qui se trouvaient dans le site de l’explosion.

Mais plutôt la catégorie trouvée sur le site, fait partie d’un lot de grenades qui a été offert par la France à la Guinée en appui lors de l’agression rebelle de 2000 et qui a été distribué le long des frontières au sud de la Guinée, c’est-à-dire à Pamelap dans Forékariah, à Madina Oula dans Kindia, à Kissidougou et à Guéckédou. Le commandant du camp Elhadj Oumar Tall soutient que cette catégorie de grenades n’a pas été distribuée dans les régions du pays et que seuls les militaires déployés le long des frontières peuvent détenir ces grenades. Étant entendu que beaucoup de militaires résident dans le quartier Poréko, nous, procureur de la République, sur demande de la brigade de recherche, avons adressé à une unité, une réquisition aux fins de perquisition dans les domiciles respectifs des militaires retraités qui habitent en ces lieux, en vue de saisir toute pièce à conviction pouvant être en relation avec l’enquête.

En exécution de cette réquisition, les OPJ ont découvert, en la présence du capitaine Hassimiou Diallo, militaire retraité, et de deux responsables locaux, c’est-à-dire le chef de secteur de Dionga et le président du conseil de quartier de Poréko, trois grenades offensives et une tenue de camouflage qui étaient emballées et gardées dans les toilettes externes de son domicile. Suite de quoi, il a été conduit à la brigade recherche, interrogé et déféré au parquet d’instance de Labé le 11 juin 2020 aux environs de 16 heures. Suivant réquisitoire introductif du même jour, nous avons saisi monsieur le juge d’instruction conformément aux dispositions combinées des articles 198 et 135 du code de procédure pénale, qui l’a inculpé et placé sous mandat de dépôt le capitaine Hassimiou Diallo pour des faits de détention illicite d’armes légères et de dépôt d’un engin explosif », a indiqué le procureur Fallou Doumbouya.

Le capitaine Hassimiou Diallo va rester en détention provisoire à la prison civile de Labé en attendant l’ouverture de son procès. Lors d’une récente sortie médiatique, le président Alpha Condé a qualifié cette explosion de grenade comme étant « un acte terroriste ».

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin