Des étudiants de l’Ecole Nationale de la Santé de Kindia ont exprimé leur colère ce mardi, 07 juillet 2020, contre les promesses non-tenues de leur délivrer des diplômes de Licence. Ils ont occupé la devanture de leur établissement, paralysant les cours de 8 heures à 13 heures GMT, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, il avait été promis à ces étudiants sortants de l’Ecole Nationale de la Santé d’obtenir un diplôme de Licence, d’autant plus qu’ils y ont été orientés après avoir décroché le bac. Ils ne veulent plus entendre parler du BTS (Brevet de Technicien Supérieur). Ils soutiennent que les anciens ministres de l’Enseignement Technique, Damantan Camara ; et de l’Enseignement Supérieur, Abdoulaye Yéro Baldé, leur avaient donné l’assurance d’obtenir une Licence à la fin de leur cursus.

Fassou Matos Konamou, étudiant en troisième année

C’est ce qu’a indiqué Fassou Mathos Konamou, étudiant en 3ème année. « Nous sommes là parce que nous nous sentons méprisés dans nos droits. Tout étudiant qui a eu son bac et qui a suivi trois ans de formation a droit à une licence. Nous ici, après la formation, c’est le BTS qu’on délivre aux étudiants tandis que le BTS, c’est bac plus deux ans. Donc, nous demandons à ce que nous ayons la licence ».

Morlaye Camara, étudiant en troisième année biologie

Les protestataires disent avoir vainement mené plusieurs démarches. « On a déposé la lettre dans les deux départements : l’Enseignement Supérieur et l’Enseignement Technique. On a des preuves attestant que l’ex-ministre de l’Enseignement technique, Mr Damantan ; et Mr Yéro de l’enseignement supérieur ont signé. Ils ont fait un arrêté concernant tous les bacheliers orientés dans les écoles techniques à savoir l’école nationale de la santé, l’ENI et autres. Après les trois ans de formation, nous aurions la Licence. Mais, ils ne veulent pas respecter leur engagement », dénonce Morlaye Camara, étudiant en troisième année Biologie.

Dr Samba Dioumessy, directeur national de la santé

Pou sa part, Dr Samba Dioumessy, directeur de l’Ecole Nationale de la Santé de Kindia, a dit sa part de vérité avant d’inviter les protestataires à la retenue. « Depuis 2015 on a commencé à envoyer des bacheliers ici et plus de 4 promotions ont réclamé la Licence. Quand le ministre Damantan est venu, les étudiants ont protesté pour qu’on leur donne une Licence. Ils ont négocié avec l’enseignement supérieur et un document a été signé pour dire que les étudiants vont bénéficier une Licence. Le problème s’est encore posé quand le ministre de l’Enseignement supérieur est venu. Mr Yéro, après une concertation, est revenu sur sa décision. Pour le moment, on ne sait pas comment ça va se passer. Donc, ils doivent se retenir », a conseillé Dr Samba Dioumessy.

Malgré le compromis entre l’inspecteur régional de l’enseignement technique de Kindia et les protestataires, les étudiants menacent de continuer la manifestation si rien n’est fait d’ici le lundi prochain.

A suivre !

De Kindia, Mohamed M’bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin