L’amélioration de l’accès des femmes aux services de santé était au centre d’un atelier de dialogue qui s’est tenu le mardi, 14 juillet 2020, à Kindia. Organisée par l’association des femmes journalistes de Guinée (AFJ-Guinée), en collaboration avec l’USAID, la rencontre a regroupé les autorités sanitaires et plusieurs acteurs concernés. Elle a débouché sur des propositions visant à améliorer l’accès des femmes aux services de santé, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Kindia.

Cette journée d’échange a connu la présence des directions régionale et préfectorale de la santé, les chefs des centres de santé, les maires des communes urbaines et rurales, des conseillers communaux, les comités de santé et hygiène (COSAH), des journalistes et des associations de femmes. Ils ont discuté autour des problèmes liés à l’accessibilité des femmes aux services de santé.

Selon Madame Hadiatou Yaya Sall, la coordinatrice de ce projet de l’AJF-Guinée, cette activité est une suite logique d’une étude que son ONG a réalisée il y a environ deux ans dans ce domaine.

Madame Hadiatou Sall, coordinatrice de l’AFJ Guinée

« En 2018, nous avons fait une enquête, une étude sur le niveau d’accès des femmes aux soins de santé. Suite aux résultats, nous nous sommes convenus qu’il fallait faire un plaidoyer. Le partenaire a accepté de nous accompagner pour faire un plaidoyer. Raison pour laquelle, nous sommes revenus à Kindia afin d’organiser un dialogue multipartite avec la direction régionale de la santé. Nous avons décidé d’organiser ce dialogue-là afin de pouvoir impliquer la communauté dans les questions de santé. L’objectif donc est d’initier des actions communautaires dans le domaine de la santé, afin de pouvoir résoudre certains problèmes rencontrés lors de l’enquête ou plutôt afin d’améliorer l’accès des femmes aux soins de santé », a-t-elle expliqué.

Les participants ont échangé autour des résultats de l’enquête menée par l’AFJ-Guinée, mais aussi les mécanismes permettant d’améliorer l’accès des femmes aux soins de santé. « Pour finir, chaque groupe parmi les structures représentées, s’est retrouvé pour proposer les actions qu’il peut mener sans attendre l’apport d’un partenaire technique et financier. Donc les propositions qui ont été faites ici, on va essayer de mettre cela dans un plan d’action qu’on va proposer. Et après, l’équipe de l’AFJ-Guinée choisira dans ces différentes propositions une ou deux initiatives que nous allons suivre », ajoute la journaliste Hadiatou Yaya Sall.

Présent à la rencontre, le directeur régional de la santé a salué cette initiative de l’association des femmes journalistes de Guinée. « Avant tout, nous remercions ces braves dames. Compte tenu du fait que le gouvernement a fourni d’énormes efforts dans le cadre de l’amélioration de l’accessibilité de cette catégorie aux services de santé, qu’une frange de cette population féminine également se constitue pour faire des enquêtes au niveau des services de la santé en organisant une plateforme telle que nous avons vécu aujourd’hui, est une excellente chose.

Nous les remercions parce que l’opportunité nous a été donnée de faire état de toutes les prestations aujourd’hui qui sont gratuites pour cette catégorie. Nous remercions également les membres des COSAH qui étaient venus représenter leurs collègues au niveau des centres de santé ainsi que les chefs des centres de santé présents, sans oublier la société civile qui a apporté sa contribution à la réussite de cette plateforme », a dit le DRS de Kindia, Dr Fakourou Dansoko.

De Kindia, Amadou Baïlo Batouala Diallo pour Guineematin.com

Tel. 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin