Bakary Camara, Directeur communal de l’éducation de Ratoma

Quelques jours après la fin du certificat de fin d’études élémentaires, l’heure est actuellement à la correction des copies des candidats. Pendant ce temps, les autorités éducatives tirent les leçons de ce premier examen national de cette année particulière en vue de mieux préparer le BEPC et le baccalauréat. Et du côté de la direction communale de l’éducation de Ratoma, les responsables se disent satisfaits du déroulement des épreuves, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans la commune de Ratoma (Conakry), ils étaient 27 148 candidats dont 13 924 filles, inscrits à l’examen d’entrée en 7ème année. Ils étaient répartis dans 65 centres d’examen et encadrés par 2 156 surveillants. A l’issue des trois jours de travaux, le directeur communal de l’éducation tire un bilan très satisfaisant. « Pendant ces trois jours, les dispositifs sanitaires étaient en place dans tous les centres ; les centres étaient aussi sécurisés par les agents de la police et de la gendarmerie pour prévenir toute forme d’attaque et d’intrusion dans les centres.

Il y avait également des agents de santé pour répondre aux attentes de tous les acteurs impliqués dans l’organisation de cet examen, en cas de malaise. Au niveau des sujets aussi, il n’y a pas eu de problème. Les différents sujets ont été puisés dans les programmes déjà enseignés. Donc en gros, tout s’est bien passé dans notre commune. Dieu merci, on n’a pas enregistré de cas de Covid-19 durant les trois jours, on n’a pas enregistré aussi de cas de fraude. En ce qui concerne les surveillants, il y a eu des réunions de sensibilisation pour dire que la tolérance zéro sera de rigueur.

Et que cette consigne est valable pour non seulement les candidats, les surveillants mais aussi pour les encadreurs des différents centres d’examen. Donc tout le monde était imprégné des interdits. C’est pourquoi, tous les acteurs se sont pliés aux consignes données. Ce qui a fait que globalement il n’y a pas eu de dérapages ou d’anomalies majeures dans le déroulement de cet examen dans la commune de Ratoma », a confié monsieur Bakary Camara.

Le DCE de Ratoma ajoute que les résultats de cet examen national devraient être publiés deux semaines après la dernière épreuve, comme c’est le cas depuis quelques années. Bakary Camara dit espérer que le BEPC et le baccalauréat se dérouleront également dans de bonnes conditions.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin