Les assemblées générales du Crédit Rural de Guinée se sont tenues il y a quelques jours, en présence des responsables de la direction générale à Conakry et des différents délégués régionaux de l’institution de micro finance, dans une configuration réduite, en raison du contexte particulier lié au Covid19.

Ces réunions ont permis à la plus grande institution de micro crédit du pays de dresser, d’une part, le bilan de l’année 2019, et d’autre part, de faire une évaluation à mi-parcours des projections d’activités sur l’exercice et envisager les mesures correctives nécessaires.

Amara Kourouma, DG du Crédit Rural de Guinée

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus (SRAS COV2), le CRG a ainsi accéléré la digitalisation de ses activités, ce qui contribue à réduire les contacts physiques entre ses employés et les bénéficiaires répartis dans les différentes représentations disséminées à travers le pays, tout en maintenant un niveau de croissance suffisant pour afficher tous les comptes au vert.

L’ensemble des participants ont noté des progrès significatifs sur fond d’innovations majeures apportées par l’actuelle direction générale, avec à sa tête M. Amara Kourouma.

« Les rapports financiers ont été validés. La situation du CRG s’améliore de plus en plus », explique une source qui a participé aux assemblées générales.

Selon les informations qui ont filtré, un bénéfice d’environ 2,8 milliards GNF a été dégagé, ce qui est une remarquable performance dans le contexte difficile que le pays a connu durant ces dernières années. En même temps, pour l’année prochaine, le CRG anticipe sur les effets de la contraction de l’économie liée au COVID19, en maintenant ses prévisions de crédit à environ 300 milliards GNF et celles de la collecte de l’épargne à environ 170 milliards GNF.

Le CRG regroupe 172 caisses et couvre plus 2500 villages disséminés aux quatre coins du pays. En 2019, l’institution de micro finance a octroyé environ 250 milliards de crédits et sécurisé plus de 160 milliards d’épargne pour ses adhérents.

« En dépit du contexte particulier, nous sommes restés avec la population. C’est un motif de fierté pour nous », a déclaré Sékou Mohamed Condé, responsable de la Communication du CRG.

Cheick Soumah

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin