La rentrée scolaire, qui a eu lieu ce mardi 1er décembre 2020, n’a pas suscité un grand engouement chez les élèves du lycée Coléah. Dans cette école de la commune de Matam (Conakry), très peu d’apprenants ont répondu présent en ce premier jour de la nouvelle année scolaire, a appris un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Conformément au calendrier du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, le lycée Coléah a rouvert ses portes ce mardi 1er décembre pour la nouvelle année scolaire 2020-2021. Les encadreurs et tous les enseignants programmés ont repris le chemin des classes, mais les élèves, eux, ont manqué à l’appel. Ce qui n’a pas empêché la reprise des cours dans cette école, selon le censeur Abdoul Karim Sacko.

Abdoul Karim Sacko, censeur du lycée Coléah

« J’aborde cette nouvelle année scolaire avec un très bon sentiment. Mais, je m’en vais dire qu’il n’y a pas eu assez d’élèves aujourd’hui dans mon établissement. Sur les 630 élèves dont 263 filles qui étaient programmés ce mardi, il n’y a eu que près de 100 apprenants qui ont répondu présent. Et, ces apprenants qui ont répondu à l’appel des autorités en charge de l’éducation nationale, ont pu bénéficier des premiers cours », a-t- indiqué.

 

Tout en déplorant l’absence massive des élèves à l’école, ce responsable éducatif lance un appel aux parents d’élèves. « Je demande aux parents d’élèves de laisser leurs enfants venir à l’école. Parce qu’en les retenant longtemps à la maison, cela va jouer dangereusement sur leur train de vie scolaire pour l’année 2020-2021. C’est vrai qu’il y a une crise économique qui sévit dans le pays, mais cela ne peut pas être une raison pour retenir les enfants à la maison. Je demande une fois encore aux parents d’élèves de laisser leurs enfants venir à l’école », a dit monsieur Sacko.

 

En ce qui concerne la prévention de la pandémie du coronavirus, le censeur du lycée Coléah assure que toutes les dispositions sont prises à cet effet dans son établissement. « Mon établissement dispose de nombreux kits sanitaires qui d’ailleurs sont installés devant chaque classe pour permettre aux élèves de laver les mains régulièrement avant d’accéder dans leurs salles de classe respectives. Le port de masques sera également de rigueur au lycée Coléah », a laissé entendre Abdoul Karim Sacko.

Léon Kolié pour Guineematin.com

661 74 99 64 / 629 88 37 75

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin