Démoudoula : un homme d’une cinquantaine d’années viole une fillette de 9 ans

Image d’archives

Nouveau cas de viol sur mineur à Conakry. Un homme d’une cinquantaine d’années a abusé sexuellement d’une fillette de 9 ans. L’acte s’est passé au quartier Démoudoula, dans la commune de Ratoma.

Rencontré par un reporter de Guineematin.com, ce lundi 15 mars 2021, le père de la victime est revenu sur cette affaire. Selon lui, l’auteur présumé de ce viol était son voisin direct, avec qui il partageait de très bonnes relations. « Je loge dans la même cour que M. Souleymane Bah depuis 9 mois, à Démoudoula. Il m’a dit qu’il est un chauffeur. Par pitié, j’ai demandé à ma femme de lui servir à manger à chaque repas. Même quand ses enfants tombaient malade, c’est moi qui payais les frais médicaux.

Il est plus âgé que moi, mais on était très d’accord. Mais malgré cela, il a violé ma fille de 9 ans, qui est élève en classe 3ème année. Il a abusé d’elle pendant que ma femme était partie au marché pour acheter des condiments. Au retour de sa mère, la petite lui a raconté la scène. Elle a expliqué que le monsieur lui a demandé de lui apporter de l’eau à boire. Et lorsqu’il a fini de boire, il a pris sa main pour l’emmener dans sa chambre et la violer », a expliqué M. Barry.

Juste aux explications de sa fille, ce père de famille est aussitôt allé porter plainte. Mais le mis en cause a réussi à s’enfuir avant l’arrivée des services de sécurité. « Après la commission de l’acte, je suis allé à l’Eco 18 pour porter plainte. Mais avant l’arrivée des gendarmes à la maison, le monsieur avait pris la tangente. C’est ainsi les gendarmes m’ont accompagné avec ma fille chez un médecin, à Lambanyi, pour des fins d’examen.

Après consultation, le médecin a confirmé que la fille a été effectivement touchée. Après la clinique, je suis revenu à l’Eco 18 pour la suite. C’est de là qu’on m’a dit d’aller voir la journaliste Moussa Yéro Bah avec les dossiers. Je suis allé remettre les dossiers à Mme Yéro, qui m’a ensuite conduit dans une gendarmerie vers Madina. Donc, actuellement, le dossier est dans les mains de cette gendarmerie », a dit le père de la victime.

Le viol sur mineur est devenu un phénomène très préoccupant en Guinée. Malgré les actions menées par plusieurs organisations de défense des droits des femmes contre ce fléau, la pratique semble monter en flèche.

Malick Diakité pour Guineematin.com

Tel : 626-66-29-27

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS