Les cours ont effectivement repris ce mercredi matin dans la commune urbaine de Gaoual, a appris un correspondant de Guineematin.com dans la région. Le censeur du lycée, Amadou Diouma Kanté, membre du bureau local du SLECG estime à 45% de taux de fréquentation au niveau des élèves et déplore l’absence de  certains enseignants.

Même si la base n’est pas contente de la violation de la procédure par les deux secrétaires généraux du syndicat des enseignants, l’antenne locale de l’intersyndical n’a lancé aucun appel boycott des ce mercredi matin.

« Nous n’avons aucun écrit sur lequel s’appuyer pour prendre une décision. Jusqu’à présent on n’a pas reçu l’avis de grève. Aucune info ne nous est parvenue de façon officielle. Les transporteurs n’acceptent pas d’acheminer à Gaoual les courriers du bureau national du syndicat. Ils nous ont demandé une adresse électronique par laquelle nous allons recevoir les écrits mais à Gaoual ici c’est seulement le Directeur Préfectoral de l’Education et le Directeur de l’Hôpital qui sont connectés » explique le syndicaliste censeur du lycée de Gaoual.

Comme pour dire que Gaoual est resté enclavé et déconnecté des réalités syndicales depuis le déclenchement de la crise.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphones : (00224) 622 269 551 & 657 269 551

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin