Sékou Koundouno, responsable des stratégies et planification FNDC

S’exprimant hier, lundi 28 décembre 2020, sur les violences intercommunautaires survenues les 26 et 27 décembre à Macenta, le ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts a fait une comparaison malveillante et inopportune. « Il ne faut pas que Macenta ressemble un peu à Bambéto. Ici, c’est une terre bénie », a déclaré Oyé Guilavogui.

Cette sortie suscite une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. L’activiste de la société civile, Sékou Koundouno, responsable des stratégies et de la planification du FNDC, dénonce des propos « indécents et irresponsables », et soutient que « Bambéto est le symbole du combat démocratique et de l’Etat de droit en Guinée ».

Guineematin.com vous propose ci-dessous sa réaction :

L’individu Oyé Guilavogui, un irréfléchi qui ne mérite point de diriger même une famille, tient des propos honteux et déshonorant à l’encontre d’une localité pionnière de la lutte démocratique en Guinée.

De tels propos indécents et irresponsables venant de surcroît d’un commis de l’État, est scandaleux et hautement méprisant mais comme c’est avec le tyran ALPHA CONDÉ tout est impossible, car sa gouvernance est teintée et nourrie de l’ethnie et de la division des paisibles citoyens.

Je rappelle à cet autre imposteur de la République, que BEMBETO est le symbole du combat démocratique et de l’état de droit en Guinée. Ceci ne date point d’aujourd’hui, puisque des jeunes de cet axe ont payé un lourd tribut pour l’avènement du monarque alpha Condé aux affaires qui est aujourd’hui un espoir déchu.

Je lui rappelle également que BEMBETO est la sentinelle, le dernier rempart pour la sauvegarde de notre jeune démocratie prise en otage par des putschistes, eux bien sûr. La jeunesse de cette contrée représente un exemple incontestable en termes d’engagement citoyen.

Incapable d’apporter une solution dans le domaine des eaux et forêts et l’environnement, il s’invite à vociférer sur les dignes citoyens menant un combat héroïque d’une localité, des insanités et des propos malsains.

Je suis révolté et rebellé que des individus pareils puissent parler au nom de mon pays, des gens qui ne méritent leur fonction que par rapport à leur capacité de mentir, tromper et manipuler leur communauté qu’ils prennent pour un bétail politique.

Nous rassurons et promettons à Oyé Guilavogui et Cie qu’ils répondront tôt ou tard devant la justice populaire même dans leur tombe.

Il n’est pas le seul, que cela leur revienne tous.

Sékou Koundouno, responsable des stratégies et planification du front national pour la défense de la constitution (FNDC)

 

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com