Report des législatives : « Me Salif Kébé est devenu un employé d’Alpha Condé »

4 février 2020 à 12 12 20 02202

Cellou Baldé, député uninominal de Labé et coordinateur des fédérations UFDG de l’intérieur du pays

Comme annoncé précédemment, les élections législatives, qui étaient prévues pour se tenir le 16 février 2020 en Guinée, ont été reportées au 1er mars. L’annonce a été faite à travers un décret publié dans la soirée d’hier, lundi 03 février. Le décalage de la date du scrutin fait partie des revendications des principaux partis politiques de l’opposition guinéenne, qui se sont retirés du processus électoral pour dénoncer des irrégularités qu’ils disent avoir constatées dans sa conduite.

Lire

Report des élections législatives : la réaction de Fodé Mohamed Soumah

4 février 2020 à 12 12 13 02132

Fodé Mohamed Soumah, président du parti GéCi

C’était dans les tuyaux depuis quelques jours. La date de la tenue des élections législatives en Guinée a été reportée de deux semaines. Un décret lu sur les ondes des médias d’Etat, dans la nuit d’hier lundi, indique que les législatives se tiendront au dimanche, 1er mars 2020. Ce report de deux semaines est diversement apprécié par les formations politiques engagées dans cette compétition, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Report des législatives, référendum, communicants du RPG… le député Pépé Toupou à Guineematin

2 février 2020 à 8 08 49 02492

Honorable Pépé Toupou, député uninominal de Macenta

La situation sociopolitique en Guinée reste marquée par le débat autour du changement de la constitution et du retrait des grandes formations politiques d’opposition du processus électoral en cours. Sur ce second point, les religieux (chrétiens et musulmans) ont demandé à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de reporter la date du 16 février 2020 pour la tenue d’une élection législative inclusive.

Lire

Les opposants veulent empêcher les élections législatives : Kéira veut qu’ils soient « traduits en justice »

1 février 2020 à 17 05 14 02142

La date du 16 févier 2020 prévue par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour la tenue des élections législatives est un rendez-vous à ne pas manquer pour le RPG Arc-en-ciel. Les responsables du parti au pouvoir affichent leur détermination à aller à ces consultations électorales sans leurs principaux adversaires qui se sont retirés du processus électoral à cause de présumées irrégularités. Ils l’ont réitéré ce samedi, 1er février 2020, à l’occasion de la tenue de l’assemblée générale hebdomadaire du parti à son siège, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Conakry : des listes électorales déchirées à Démoudoula (Kaporo rails)

20 janvier 2020 à 17 05 07 01071

Contre vents et marrées, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) poursuit l’exécution de son chronogramme en prélude aux élections législatives du 16 févier 2020. L’opération d’affichage des listes électorales, entamée il y a deux jours, connait des problèmes tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. De nombreuses affiches ont été déchirées, d’autres incendiées à N’zérékoré, Mamou, Boké, Kaloum. C’est le cas également au secteur 7 à Démoudoula, du quartier Kaporo Rails, dans la commune de Ratoma, où des inconnus s’en sont pris aux affiches, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Campagne des élections législatives : ce sera du 16 janvier au 14 février 2020

15 janvier 2020 à 21 09 02 01021

Dans un décret rendu public dans la soirée de ce mercredi, 15 janvier 2020, le président Alpha Condé a fixé la campagne électorale (pour les élections législatives du 16 février prochain) entre le 16 janvier et le 14 février 2020. Ainsi, quelques heures seulement après le communiqué par lequel le FNDC annonce la suspension des manifestations jusqu’au mardi prochain, le chef de l’Etat allume un autre foyer de tension.

Lire

Législatives, 3ème mandat, ethnocentrisme… Aboubacar Soumah du parti GDE à Guineematin

15 janvier 2020 à 9 09 13 01131

Honorable Aboubacar Soumah, président du parti GDE

Le parti Guinée pour la Démocratie et l’Equilibre (GDE), dirigé par le député Aboubacar Soumah, fait partie des 29 formations politiques retenues par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour les élections législatives du 16 février 2020. L’honorable Aboubacar Soumah, interrogé à ce sujet par un reporter de Guineematin.com, a dit sa joie de faire partie des formations retenues pour ces échéances électorales. Il également été question d’autres sujets d’actualité avec Aboubacar Soumah.

Lire

Guinée : impossible d’organiser des élections « légalement » avant le 09 mars ! Explications

14 janvier 2020 à 1 01 24 01241

Au deuxième jour des marches citoyennes illimitées contre le projet de nouvelle constitution qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat à la tête de la Guinée, une autre question taraude les esprits. La CENI pourra-t-elle respecter la date du 16 février pour la tenue des élections législatives ? Un observateur- qui a analysé le chronogramme de la CENI, en tenant compte des étapes qui attendent d’être exécutées et les dispositions légales- répond par la négative : « il est impossible d’organiser les élections législatives avant le 09 mars, au plus tôt, si on doit respecter les délais légaux incompressibles ! ».

Lire

Législatives, FNDC, 3ème mandat… Fodé Mohamed Soumah dit tout à Guineematin

12 janvier 2020 à 8 08 50 01501

Fodé Mohamed Soumah, président du parti Génération Citoyenne (GECI)

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé à la publication, en début de semaine, de la liste des 29 partis politiques retenus pour la course aux législatives du 16 février 2020. Cette publication de la liste des formations politiques engagées dans ces joutes électorales s’inscrit dans le cadre de l’exécution du chronogramme de la CENI, processus très décrié par les poids lourds de l’opposition. Parmi les partis politiques retenus, figure la Génération Citoyenne (GECI), dirigée par Fodé Mohamed Soumah.

Lire

Elections législatives : Diabaty Doré « pessimiste quant au respect de la date du 16 février »

12 janvier 2020 à 8 08 48 01481

Comme tous les autres partis en lice pour les élections législatives du 16 février 2020, le Rassemblement Pour la République (RPR) s’active aujourd’hui sur les préparatifs de ces échéances électorales. Mais, le président de la formation politique, Diabaty Doré, interrogé par un journaliste de Guineematin.com, se dit pessimiste quant au respect de la date prévue pour la tenue du scrutin. L’opposant dit ne pas être opposé d’ailleurs à un éventuel report des élections, si cela permettrait de rendre le processus plus crédible et permettre aux grands partis d’opposition d’y prendre part.

Lire

Dr Faya sur la CENI : « Me Kébé fait de l’activisme primaire »

7 janvier 2020 à 21 09 21 01211
Dr. Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral

Dr. Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral

Me Salif Kébé, président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé ce mardi, 07 janvier 2020, à la publication de la liste des partis politiques qui prendront part aux élections législatives du 16 février 2020. Sans aucune surprise, une liste de 29 partis politiques dont le RPG arc-en-ciel a été validée sans la participation des grandes formations politiques d’opposition (UFDG, UFR, PEDN, PADES et BL). Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com, Dr Faya Millimouno, président du Bloc Libéral, martelé qu’il n’y aura pas d’élections « qui ne soient inclusives ».

Lire

Elections législatives : voici la liste des partis candidats

7 janvier 2020 à 13 01 48 01481

Me Salif Kébé, président de la CENI

Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, le président de la CENI a conféré avec les médias ce mardi, 07 janvier 2019. Cette conférence de presse a permis à maître Salif Kébé, de publier la liste des partis politiques ayant présenté des listes de candidats aux élections législatives du 16 février prochain. Au total, 29 partis politiques sont engagés à ces élections sans ceux de l’opposition : l’UFDG, l’UFR, le BL, le PEDN, le PADES…

Lire

AG de l’UFDG : « la marche du 6 janvier est le dernier avertissement pour Alpha Condé »

4 janvier 2020 à 17 05 32 01321

Alors que la mouvance présidentielle a les yeux rivés vers les législatives du 16 février 2020, l’opposition est en ordre de bataille pour la marche du Front National de Défense de la Constitution (FNDC). A l’occasion de l’assemblée générale de ce samedi, 04 janvier 2020, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a invité ses militants à conférer à la marche du lundi prochain un éclat particulier. La rencontre a été présidée par Kalémodou Yansané en présence de plusieurs militants du principal parti de l’opposition, a constaté sur place Guineematin.com à travers deux de ses reporters.

Lire

Fodé Oussou à Guineematin.com : « il n’y aura pas d’élections législatives sans l’UFDG »

29 décembre 2019 à 16 04 42 124212

Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

Au cours d’un entretien téléphonique avec un reporter de Guineematin.com, le vice-président de l’UFDG a rassuré qu’il n’y aura pas d’élections législatives en Guinée sans son parti. Dr. Fodé Oussou Fofana a indiqué qu’il est impossible d’aller au vote avec le fichier électoral actuel et que la CENI serait téléguidée à partir de la présidence de la République et que le chef de l’Etat s’appuierait sur une autre personne que Me Salif Kébé.

Lire

L’opposition veut empêcher les législatives en Guinée : « ils ont choisi la politique du pire » (UFC)

28 décembre 2019 à 18 06 22 122212

Aboubacar Sylla, président de l’UFC, ministre d’Etat en charge des Transports

L’union des Forces des Changement (UFC) a déposé la liste de ses candidats pour les prochaines élections législatives, programmées par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) le 16 février 2020. Ce parti compte rafler le maximum de députés à l’Assemblée nationale pour faire des propositions de lois contre les auteurs des violences faites aux femmes, notamment les infractions de viols. L’annonce en a été faite ce samedi 28 décembre 2019, à l’occasion de l’assemblée générale du parti, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Elections législatives : seulement 6 dossiers de candidature reçus à la CENI

26 décembre 2019 à 12 12 21 122112

Dans la matinée de ce jeudi, 26 décembre 2019, la commission « réception et traitement de dossiers de candidature » de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) a animé un point de presse à son siège, à Dixinn. L’objectif de cette rencontre avec les hommes de médias était d’informer l’opinion publique du nombre de dossiers reçus à 24 heures de la fin du délai accordé pour le dépôt.

Lire

Urgent : l’opposition n’ira pas aux législatives ! « on va les empêcher »…

23 décembre 2019 à 14 02 41 124112

A l’occasion d’une rencontre tenue dans la journée de ce lundi, 23 décembre 2019, l’opposition guinéenne a dénoncé le processus électoral en cours et donné une position désormais radicale ! Les opposants au régime Alpha Condé n’irons pas aux élections législatives du 16 février 2019, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était au QG de l’UFDG, où la rencontre vient de s’achever.

Lire

Caution pour les législatives, cacophonie à la CENI : Alpha Oumar Taran de l’ADR à Guineematin

19 décembre 2019 à 19 07 41 124112

Alpha Oumar Taran Diallo, président de l’Alliance Démocratique pour le Renouveau

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a fixé les montants de cautionnement pour les candidats dans la perspective des élections législatives programmées le 16 février 2020. Si à l’uninominal, ce montant est de 50 millions francs guinéens par candidat, pour la liste nationale, la CENI a annoncé la somme de 200 millions de nos francs. Une annonce faite dans la nuit d’hier mercredi, 18 décembre 2019, qui passe mal chez de nombreux politiciens.

Lire

Caution pour les législatives : ce qu’en dit Aliou Bah du MoDel

19 décembre 2019 à 18 06 18 121812

Les réactions se multiplient suite au communiqué de la CENI, annonçant les montants du cautionnement pour les élections législatives du 16 février 2020. Des cautions fixées à 50 millions de francs pour le scrutin uninominal et 200 millions de francs pour celui des listes nationales. Interrogé par un journaliste de Guineematin.com sur la question, Aliou Bah, le président de l’organe provisoire de direction du MoDel, n’a pas du tout apprécié cette décision de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Lire

Caution fixée par la CENI : Salim Bah de l’UPR regrette une décision non concertée

19 décembre 2019 à 17 05 43 124312

Le communiqué de la CENI annonçant les montants du cautionnement pour les élections législatives du 16 février 2020 suscite une vague de réactions au sein de la classe politique guinéenne. Selon la Commission Électorale Nationale Indépendante, les partis désireux de présenter des candidats doivent verser un montant de 50 millions de francs pour le scrutin uninominal et 200 millions de francs pour celui des listes nationales.

Lire