Des affrontements entre partisans du RPG Arc-en-ciel et militants de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) ont fait plusieurs blessés parmi les opposants et des dégâts matériels importants à Kollet dont le siège de la Mairie, une commune rurale située à 18 km du chef-lieu de la préfecture de Tougué, relevant de la Région Administrative (RA) de Labé, rapporte un correspondant de Guineematin.com en Moyenne Guinée.

Selon des informations confiées à Guineematin.com, ces heurts ont éclaté entre les militants du RPG Arc-en-ciel et les partisans de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) dans la soirée d’hier, mercredi 14 octobre 2020, quand la caravane des supporteurs du régime d’Alpha Condé est rentrée de Kirsi et de Kégnéwoula au moment où les potentiels électeurs de Cellou Dalein Diallo revenaient de Lagui, de Dabala et de Niennyéméré.

Les deux groupes se sont rencontrés au centre de la commune urbaine où le cortège de l’UFDG est arrivé le premier sur le terrain presqu’au moment du crépuscule. Le gendarme du coin, seul agent de sécurité en poste dans la collectivité, a appris qu’au moment où les opposants faisaient des démonstrations de force sur la route, le cortège du RPG Arc-en-ciel, mobilisé autour du maire de la commune rurale, Ibrahima Kaba Baldé, se dirigeait vers le chef-lieu de la sous-préfecture.

Il a alors demandé à l’UFDG de disperser ses troupes sans préciser les raisons. C’est après tout que les affrontements ont éclaté entre les deux groupes.

Les responsables de l’UFDG qui ont finalement beaucoup payé les frais de ces violences politiques nocturnes accusent le maire de la commune rurale, Ibrahima Kaba Baldé, d’avoir incité à la barbarie.

« Il a été le premier à prendre des cailloux et à les jeter sur notre véhicule. Il a fallu un détachement de la gendarmerie de Tougué pour disperser les assaillants du RPG Arc-en-ciel. On pensait que le calme était revenu. Mais, ils ont attendu que nous dormions pour revenir. Ils ont brûlé un véhicule, endommagé trois autres, détruit trois concessions, volé nos téléphones. Le même groupe est allé attaquer le siège de la Mairie, sur une suggestion du maire Kaba », explique une des présumés victimes de l’opposition, Elhadj Abdoul Baldé, membre bureau exécutif national de l’UFDG.

Pour le moment, nous n’avons pas pu joindre le maire de la commune rurale de Kollet, Ibrahima Kaba Baldé pour sa part de vérité dans cette affaire où il est difficile de savoir qui a provoqué.

En attendant, il convient de signaler que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et ses démembrements avaient pris des dispositions pour ne pas que deux groupes rivaux se rencontrent au même endroit en répartissant les jours de la période de campagne électorale entre les partis qui ont présenté des candidats à la présidentielle du 18 octobre prochain. La question qui se pose actuellement est de savoir entre le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG qui était réellement programmé ce mercredi dans la commune rurale de Kollet ?

Si le programme officiel prévoyait que les deux se déploient le même jour dans la collectivité, les autorités locales auront failli à leur devoir et seraient les seules responsables de ce qui vient de se passer dans la commune rurale de Kollet.

Nous reviendrons dans nos prochaines éditions avec la version du maire de la commune rurale, Ibrahima Kaba Baldé pointé du doigt par les responsables de l’UFDG.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que parmi les blessés de l’opposition couchés au Centre de Santé de Kollet, trois membres de l’UFDG ont été évacués sur Tougué pour une prise en charge médicale plus adéquate. Ces trois qui sont annoncés comme des blessés graves sont madame Woppa Diop (secrétaire générale de la section UFDG de Kollet), son mari, Malal Baldé (ancien Directeur préfectoral de l’environnement de Tougué) et Moussa Baïlo Diallo, chargé des questions électorales de la section UFDG- Kollet.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 622 269 551 & 657 269 551 & 660 901 334

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin