Résultats des législatives : « un Bonbon par-ci, une sucette par-là », se moque Sidya Touré

2 avril 2020 à 17 05 50 04504

Sidya Touré, président de l’UFR

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, les résultats provisoires des très controversées élections législatives du 22 mars dernier en Guinée ont été publiés par la commission électorale nationale indépendante (CENI). Et, ces résultats donnent largement vainqueur le RPG arc-en-ciel. Ce parti qui a porté par deux fois (en 2010 et 2015) le Pr Alpha Condé au pouvoir en Guinée a récolté 42 sièges (sur les 76 qui étaient en jeu) à la représentation proportionnelle et 37 sièges (sur les 38 qui étaient à disputés) à l’uninominal. En tout, le parti a réussi à obtenir 79 députés sur les 114 que comporte l’Assemblée nationale.

Lire

Résultats provisoires des législatives : l’illustration de la marche de l’écrivisse de notre démocratie

2 avril 2020 à 13 01 05 04054

Après la publication des résultats provisoires du référendum, la Commission électorale nationale indépendante a livré les résultats provisoires des élections législatives du 22 mars dernier. Aucune surprise, le RPG Arc-en-ciel se taille la part du lion. Sur les 76 sièges en jeu au compte du scrutin des listes nationales à la représentation proportionnelle, le parti au pouvoir remporte 42, soit 55%. Mais, le score le plus spectaculaire est celui concernant l’uninominal. Le parti présidentiel remporte 37 des 38 circonscriptions électorales, soit 97%.

Lire

Législatives contestées en Guinée : le RPG « prend » 79 députés sur les 114

1 avril 2020 à 22 10 34 04344

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a rendu public, ce mercredi 1er avril 2020, le reste des résultats des élections législatives du 22 mars 2020, boycottées par les principaux partis d’opposition du pays. Il s’agit des résultats du scrutin des listes nationales à la représentation proportionnelle. Là aussi, c’est sans surprise le parti au pouvoir qui se taille la part du lion.

Lire

Double scrutin à Kankan : le MPDG se retire de la centralisation des votes et annonce une manifestation

27 mars 2020 à 12 12 56 03563

Cinq jours après la tenue du double scrutin contesté en Guinée, les résultats des législatives se font toujours attendre. A Kankan, le ton monte déjà chez les adversaires du RPG Arc-en-ciel. Le Mouvement Populaire Démocratique de Guinée (MPDG) crie à la triche et dénonce une « pagaille » à laquelle il ne saurait s’associer. Cette formation politique a d’ailleurs appuyé sur l’accélérateur en annonçant dans la soirée d’hier, jeudi 26 mars 2020, son retrait de la centralisation des résultats des votes.

Lire

Koundara : des partisans du RPG exigent le départ du maire de Sarébhoïdho et de son équipe

26 mars 2020 à 20 08 35 03353

Comme annoncé précédemment, une confrontation entre partisans du pouvoir et de l’opposition a été évitée de justesse ce jeudi, 26 mars 2020, dans la sous-préfecture de Sarébhoïdho, relevant de la préfecture de Koundara. Leur différend est né de la volonté de partisans du RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir, de récupérer la gestion de la mairie des mains de l’UFDG, le principal parti d’opposition du pays. Les protestataires exigent le départ du maire et de l’ensemble de son équipe, composée uniquement d’élus de son parti, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Lire

Dr Ousmane Kaba : « nous avons aujourd’hui deux ennemis mortels : le Coronavirus et Alpha Condé »

25 mars 2020 à 18 06 02 03023

Dr Ousmane Kaba, président du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir)

Pour le président du PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir), la Guinée fait face aujourd’hui à deux ennemis mortels. Il s’agit de la pandémie de Coronavirus (le pays a enregistré officiellement quatre cas confirmés dont un guéri) et le régime du président Alpha Condé.

Lire

Kankan : plusieurs commerces fermés suite à une folle rumeur

23 mars 2020 à 18 06 39 03393

Une folle rumeur annonçant un affrontement inter ethnique s’est emparée de la ville de Kankan, dans l’après-midi de ce lundi, 23 mars 2020. La plupart des commerçants ont fermé leurs places et chacun est rentré précipitamment chez lui, a constaté le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Lire

Affrontements inter ethniques à N’zérékoré : le FNDC invite le RPG à se désolidariser

23 mars 2020 à 17 05 00 03003

« Le FNDC invite les compatriotes du RPG à se désolidariser de toutes ces pratiques d’un autre âge qui n’honorent pas leur formation politique. Le FNDC appelle les populations de N’zérékoré à rejeter toute politique de division et à ne jamais céder à la violence. Le FNDC condamne fermement toute forme de violence et invite l’ensemble du peuple de Guinée à rester uni et solidaire dans son combat pour barrer la route à M. Alpha Condé dont la seule préoccupation est d’imposer son projet de troisième mandat au détriment de la paix et de l’unité nationale », écrit le FNDC dans sa déclaration rendue public dans l’après-midi de ce lundi, 23 mars 2020.

Ci-dessous, Guineematin.com vous propose l’intégralité de cette déclaration :

Le bilan macabre du coup d’État constitutionnel du 22 mars 2020 continue de s’alourdir. Des affrontements très préoccupants se sont produits à N’zérékoré où plusieurs personnes ont été tuées et des édifices religieux incendiés. Le peuple de Guinée, dans son écrasante majorité, a montré qu’il désapprouve le simulacre de double scrutin qui s’est tenu hier, dimanche 22 mars, dans notre pays.

Ayant du mal à digérer leur échec cuisant, M. Alpha Condé et son clan ont décidé d’opposer entre elles les paisibles communautés de notre pays qui ont toujours vécu en parfaite harmonie.

Ce plan machiavélique a été déclenché dans la ville de N’zérékoré où se déroulent des affrontements meurtriers entre les habitants de la localité sur instigation des autorités de la place qui sont à la solde du dictateur Alpha Condé.

Mettant en exécution les menaces et multiples discours du pouvoir incitant les populations à l’affrontement, les milices formées sur instruction de M. Alpha Condé n’ont pas hésité à s’attaquer aux édifices religieux dont l’Église Protestante Évangélique sise au quartier Dorota en brûlant tout sur leur passage.

Nous rappelons que ces violences sont les conséquences directes des discours incendiaires des hauts responsables du parti au pouvoir et de M. Alpha Condé qui a instruit ses militants, dans son discours de campagne tenu le 20 février à Faranah, à former des milices.

Le pouvoir cherche à instrumentaliser la fragilité du tissu social et la récurrence des conflits à caractère ethnique en région Forestière, particulièrement dans la ville de N’zérékoré, pour créer le chaos dans le pays.

D’ores et déjà, on déplore au moins quatre morts, plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels.

Il apparaît clairement que l’objectif recherché par M. Alpha Condé et ses acolytes est de créer des zones de conflits communautaires pour détourner l’attention de l’opinion nationale et internationale.

Face à cette dérive autoritaire du régime sanguinaire, le FNDC invite les compatriotes du RPG à se désolidariser de toutes ces pratiques d’un autre âge qui n’honorent pas leur formation politique.

Le FNDC appelle les populations de N’zérékoré à rejeter toute politique de division et à ne jamais céder à la violence.

Le FNDC condamne fermement toute forme de violence et invite l’ensemble du peuple de Guinée à rester uni et solidaire dans son combat pour barrer la route à M. Alpha Condé dont la seule préoccupation est d’imposer son projet de troisième mandat au détriment de la paix et de l’unité nationale.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 23 mars 2020

La Coordination nationale du FNDC

Lire

Kankan : des anomalies et plusieurs mineurs dans les bureaux de vote

22 mars 2020 à 16 04 05 03053

Comme annoncé dans nos précédentes dépêches, les guinéens sont appelés aux urnes ce dimanche, 22 mars 2020, pour un double scrutin législatif et référendaire. Et, contrairement à Conakry et dans un certaines villes de l’intérieur du pays où des scènes de violences sont enregistrées, les bureaux de vote ont été paisiblement ouverts à Kankan (fief réputé du RPG arc-en-ciel). Mais, dans cette capitale de la savane guinéenne, quelques anomalies et la présence massive de mineurs crèvent les yeux dans les différents bureaux de vote, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Kankan.

Lire

La coordination Mandingue dénonce : « ce qui se passe actuellement n’est pas de notre volonté »

20 mars 2020 à 17 05 16 03163

Elhadj Sékou Kaba, représentant de la coordination nationale de la Haute Guinée

Comme annoncé précédemment, les quatre (4) coordinations régionales du pays (Haute Guinée, Basse Guinée, Moyenne Guinée et Guinée Forestière) se sont retrouvées ce vendredi, 20 mars 2020, à Dubréka pour dénoncer le processus électoral en cours dans le pays. Prenant la parole au nom de la coordination nationale de la Haute Guinée, Elhadj Sékou Kaba a dit sa déception devant la manipulation dont sont victimes les citoyens de sa région d’origine par les politiciens.

Lire

Veillée d’armes à Conakry

20 mars 2020 à 8 08 01 03013

A 48 heures de l’organisation du scrutin le plus controversé de l’histoire de la Guinée, chaque camp affûte ses armes. Le gouvernement menace de sévir contre d’éventuels fauteurs de troubles. Pour avoir un seul son de cloche, les opérateurs de la téléphonie mobile ont été sommés de couper Internet. Même si ces derniers prennent les Guinéens pour un peuple primitif en parlant des travaux de réparation sur leurs réseaux. Mais cela est une autre histoire sur laquelle nous reviendrons une autre fois.

Lire

Guinée : Sidya Touré invite à dégager « la mafia de l’argent, installée sur nos mines »

17 mars 2020 à 19 07 32 03323

Le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelle ses partisans à résister les 21 et 22 mars 2020 pour empêcher la tenue du double scrutin législatif et référendaire de dimanche prochain. Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) et membre du FNDC, demande aux guinéens de se battre pour que « les prédateurs économiques puissent dégager ». C’était à l’occasion de la plénière de ce mardi 17 mars 2020, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Lutte contre le COVID-19 : les remerciements de la Chine

17 mars 2020 à 11 11 15 03153

« Depuis l’apparition de cette épidémie, le comité central du PCC, rassemblé autour du Secrétaire Général, Xi Jinping, y a apporté une grande attention en mettant en priorité la vie et la santé de la population. Il a mis en place des dispositifs adéquats et des mesures efficaces dans le premier temps en conduisant et rassemblant le PCC, le gouvernement et le peuple chinois dans la campagne d’éradication de l’épidémie », a notamment écrit le parti communiste chinois, dans une lettre adressée au secrétaire administratif du RPG arc-en-ciel, Docteur Mohamed Diané.

Lire

Double scrutin du 22 mars : Aboubacar Soumah titille Fodé Oussou ! « Les élections auront lieu vaille que vaille »

16 mars 2020 à 20 08 38 03383

Aboubacar Soumah, président du parti GDE (Guinée pour la Démocratie et l’Equilibre)

C’est une réponse du berger à la bergère. Toujours qualifiés de « petits partis » par « les ténors » de l’opposition, les partis politiques en lice pour les élections législatives prochaines expriment leur ras-le-bol. A la faveur d’une conférence presse tenue à Conakry ce lundi, 16 mars 2020, le leader de la GDE (Guinée pour la Démocratie et l’Equilibre) s’est attaqué au vice-président de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) qui a pris goût de chatouiller les partis qui brûlent d’envie d’occuper l’hémicycle aux côtés du RPG arc-en-ciel.

Lire

Le RPG AEC confiant pour le 22 mars : « nous allons gagner ces élections »

14 mars 2020 à 16 04 55 03553

Sauf changement de programme, les élections législatives et le référendum se tiendront le dimanche, 22 mars 2020. La confirmation de cette date par le président de la République est bien accueillie dans les rangs du RPG Arc-en-ciel, qui voit désormais un boulevard pour remporter haut la main ce double scrutin. A l’occasion de l’assemblée générale du parti au pouvoir de ce samedi, 14 mars 2020, les responsables de la formation politique ont invité leurs militants à se mobiliser massivement pour voter et sécuriser leur vote, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Guinée : et si la guerre de succession avait déjà éclaté

11 mars 2020 à 18 06 43 03433

Les autorités guinéennes soufflent le chaud et le froid. Le report du double scrutin initialement prévu le 1er mars dernier était un signe d’apaisement. La décision avait été saluée de l’intérieur comme de l’extérieur. Elle était perçue comme la volonté du chef de l’Etat de calmer le jeu. Malheureusement avec l’arrestation, l’inculpation puis la détention de deux membres du FNDC, les illusions commencent à s’effondrer. Pour de nombreux Guinéens, le pessimisme reprend le dessus.

Lire

Pas d’élections le 15 mars : ce qu’en disent certains militants du RPG Arc-en-ciel

11 mars 2020 à 16 04 38 03383

Comme annoncé précédemment, le double scrutin législatif et référendaire, qui était attendu le 15 mars 2020, n’aura pas lieu à cette date. C’est le président de la CENI, maître Amadou Salif Kébé qui l’a annoncé, justifiant ce énième report par les travaux de la mission des experts de la CEDEAO, en cours. Cette situation est diversement appréciée par les partisans du RPG Arc-en-ciel, impatients d’aller aux urnes pour élire de nouveaux députés et adopter le projet de nouvelle Constitution.

Lire

Nouveau report des élections en Guinée : « les attentes n’ont pas été honorées »

11 mars 2020 à 10 10 53 03533

Comme on pouvait s’y attendre, les élections législatives couplées avec le référendum constitutionnel sont une nouvelle fois reportées. Récemment, le président Alpha Condé avait annoncé que ce double scrutin, qui était prévu pour se tenir le 1er mars 2020, était reporté pour deux semaines. Ce qui correspond au 15 mars prochain. Mais, le président de la CENI a annoncé chez nos confrères de RFI que ce délai ne sera pas respecté. Maître Amadou Salif Kébé explique ce nouveau report par le fait que son institution n’a pas encore reçu le rapport des experts de la CEDEAO, venus auditer le contesté fichier électoral guinéen.

Lire