Deux agents de la société Golden Sécurité ont comparu hier, jeudi 30 janvier 2020, devant le tribunal correctionnel de Dixinn. Les vigiles Mamadou Cellou Barry et Georges Dinos sont poursuivis pour le vol d’un véhicule appartenant à Maguette Diop. Tous les deux ont plaidé non coupables des faits qui leur sont reprochés, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Le vol en question s’est produit dans la nuit du 6 au 7 août 2019, au quartier Nongo, dans la commune de Ratoma. Les deux prévenus ont été arrêtés et placés sous mandat de dépôt le 12 septembre de la même année. Ce jeudi, 30 janvier 2020, ils sont passés devant le tribunal de Dixinn pour s’expliquer sur ce qui leur est reproché. Selon Mamadou Cellou Barry, le vigile qui assurait la sécurité de la concession le jour du vol, la voiture a été enlevée sans qu’il ne s’en rende compte.

« Ce jour-là, madame Diop et le chauffeur sont venus garer le véhicule aux environs de 22 heures. A ce moment-là, j’étais assis avec mon ami Georges Dinos qui n’a pas été posté cette nuit parce qu’il était venu au travail en retard. Nous sommes restés au niveau de la case ronde jusqu’à une heure tardive. Comme il pleuvait, j’ai dit à Georges d’aller dormir dans l’annexe qui est derrière. Malheureusement, le matin on a constaté que le véhicule a disparu. On n’a pas entendu le bruit du portail encore moins le bruit du véhicule », a-t-il dit.

Georges Dinos, le second prévenu, a livré la même version devant le tribunal. « Moi, je n’avais pas travaillé ce jour. Je suis allé au service, ils m’ont dit que je suis en retard, j’ai été renvoyé. Comme je n’avais pas de frais de transport pour rentrer, il faisait tard et il pleuvait, je suis allé passer la nuit là où mon ami gardait. Mais je n’ai pas entendu le bruit du véhicule. C’est Cellou qui m’a réveillé le matin pour me dire que le véhicule a disparu », a-t-il expliqué.

De son côté, le plaignant a indiqué que les voleurs ont pris la clé de la voiture dans sa maison. « Comme on a des agents de sécurité dans la cour, on ne ferme même pas la maison. Ils ont profité de cette situation pour venir prendre la clé à l’intérieur de la maison et aller enlever le véhicule qui était dans la cour. Le matin, je suis sorti tôt et j’ai trouvé que la voiture n’est pas là. J’ai demandé Cellou, le vigile, il a dit qu’il n’en sait rien. C’est ainsi que j’ai porté plainte », a dit la victime.

Prenant la parole pour ses plaidoiries, l’avocat de la partie civile a demandé au tribunal de condamner les prévenus au payement de 195 millions de francs guinéens à titre principal, plus les objets qui se trouvaient dans le véhicule, dont un ordinateur, un passeport et un jeu PlayStation. Il a réclamé également un montant de 100 millions de francs guinéens à titre de dommages et intérêts.

Quant au procureur Boubacar I Bah, il a demandé au tribunal de les retenir dans les liens de la culpabilité de vol en les condamnant à un an d’emprisonnement, au payement à titre principal des 195 millions de francs guinéens équivalents au prix de la voiture mais aussi au payement des objets qui se trouvaient dans le véhicule. Il a demandé également à la juridiction d’apprécier les dommages et intérêts réclamés par la partie civile.

Le tribunal a mis le dossier en délibéré pour décision être rendue le 6 février 2020.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tel : 620 589 527

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin