Cheick Sako, ministre de la Justice, à la prison centrale de Conakry

Après avoir passé près de trois (3) ans à la prison civile de Conakry, Mohamed Bangoura, poursuivi pour vol, a été condamné à trois mois d’emprisonnement. C’est ce vendredi 06 avril 2018 que le Tribunal de Première Instance de Dixinn a rendu cette décision. Le prévenu recouvre sa liberté après avoir été jugé pour le vol de la somme de deux (2) millions de francs guinéens, a appris sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Les faits pour lesquels Mohamed Bangoura était poursuivi se sont produits en mars 2015 au marché de Bellevue dans la commune de Dixinn. Arrêté et placé sous mandat de dépôt le 30 avril 2015, le prévenu a été présenté ce vendredi devant le Tribunal de Première Instance de Dixinn.

A la barre, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. « Oui, j’ai volé deux millions de francs guinéens appartenant à madame Kadiatou Camara. Et lorsqu’elle a crié au voleur, j’ai été arrêté par le public. Et ils m’ont transféré à la maison centrale », a avoué Mohamed Bangoura devant le tribunal.

A la question de la présidente du tribunal, Fatoumata Camara, de savoir pourquoi il a volé l’argent de la dame, le prévenu répond : « Je suis footballeur, j’étais parti jouer au ballon au bord de la mer. A mon retour, j’avais faim, j’ai vu l’argent de la femme et je l’ai pris pour chercher à manger », a-t-il répondu.

Après la comparution du prévenu, la procureure Hadja Fatoumata Chérif Diallo a demandé au tribunal de le condamner au temps mis en prison. « Il a reconnu les faits sans ambages. Il dit qu’il a volé 2 millions de francs guinéens. C’est des jeunes qui ne font rien, ils suivent les femmes dans les marchés pour retirer leurs biens. Je vous demande de le retenir dans les liens de la culpabilité de vol en le condamnant au temps qu’il a mis en prison, tout en réservant les intérêts de la partie civile », a requis la procureure.

Une demande acceptée par le tribunal, qui a condamné le prévenu à 3 mois d’emprisonnement. Une peine largement inférieure au temps que Mohamed Bangoura a passé en détention (trois ans), et qui lui permet de recouvrer sa liberté.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Guineematin